Among The Living
Live Report

ANGRA – HEADLESS – ADX @ Le Trabendo Paris

angraADX – HEADLESS – ANGRA


Le Trabendo – Paris

04/10/2016

 

 

 

 


Belle affiche que celle de ce soir au Trabendo avec un retour des brésiliens d’ANGRA et son nouveau line up tant attendu. C’est aux français d’ADX, en compagnie de HEADLESS, que revient la tâche de mettre en chauffe un Trabendo bien rempli pour cette tournée anniversaire des 20 ans de l’album Holy Land d’ANGRA.

Parfaite mise en jambes avec nos compatriotes d’ADX qui, fort de leur dernier opus Non Serviam, battent les chemins de France et de Navarre. La mise en chauffe du Trabendo sera assurée par une setlist aux p’tits oignons et une énergie sans faille insufflée en partie par les jeunots de la formation.
Ouvrant sur un Mémoire de l’Eternel qui fera l’unanimité dans la fosse, ADX joue en terrain conquis.
Les fans se sont déplacés en masse, et étant donnée la réaction du public on  peut aisément en conclure qu’ils ne sont pas venus exclusivement pour ANGRA.
 Deux titres de leur excellent dernier opus seront joués ce soir avec La Complainte du Déméter et La Mort en Face , qui passent vraiment bien le défi du live.
Les zicos ont visiblement l’air de s’éclater, et cela fait plaisir. Ils finiront sur deux classiques du groupe avec Division Blindé et l’inestimable Caligula. Bravo !



 

Changement de ton avec HEADLESS, emmené par Göran Edman ce chanteur au palmarès impressionnant dont  Yngwie Malmsteen et John Norum. Mon avis est plutôt mitigé quant à la pertinence de la présence de ce groupe sur une affiche pareille. Bien qu’assurant un set carré et très pro, j’avoue qu’ils ont malgré tout un peu plombé l’ambiance bien amenée par ADX. En huit titres ils n’arriveront pas vraiment à faire décoller le public, malgré un  Save Our Love (reprise de Malmsteen).
Malgré tout ils ne s’en sortent pas trop mal. Avec leur métal léché et bien rodé, ils parviendront à un succès d’estime qui, personnellement, ne m’aura pas vraiment fait grimper aux rideaux.



Place maintenant aux brésiliens tant attendus et plébiscités par une fosse à nouveau surexcitée.  C’est avec un tout nouveau line up qu’ANGRA prend possession de la scène, avec à sa tête un Fabio Lione, transfuge tout récent de RHAPSODY OF FIRE qu’il vient de quitter. C’est également amputé de Kiko Loureiro, parti chez MEGADETH, qu’ANGRA vient fêter avec nous le 20eme anniversaire de la sortie de leur album mythique Holy Land.
Le public a répondu massivement présent ce soir, et sera à la hauteur du show que les brésiliens vont nous donner.
Ouvrant sur Newborn Me extrait de leur dernier opus Secret Garden, ANGRA va donner le ton de la soirée et placer définitivement Fabio comme un chanteur exceptionnel et bien à sa place. Le public est aux anges et la température est remontée d’un coup.
Rafael Bittencourt sera au chant sur le deuxième avec Waiting Silence, chose qui se reproduira plusieurs fois dans la soirée. Accompagné par un percussionniste aussi efficace qu’impressionnant, et de Marcelo Barbosa en remplacement de Kiko Loureiro (pas moins impressionnant au demeurant), c’est un line up de haute voltige qui nous assène un set puissant et sans accrocs.
Fabio assure en frontman, avec une voix sure et puissante, dissipant tout crainte qu’aurait pu avoir n’importe quel fan ultime du groupe.
Le set est varié, avec quelques explorations solistes des zicos qui forcent le respect. Seul petit point noir avec cette interprétation acoustique de Lullaby for Lucifer par Rafael qui plombera un peu la dynamique du set. Mais je chipote, les gus assurent et sont à la hauteur de leur réputation.
La soirée se terminera sur Gate XIII de Temples of Shadows, laissant les fans sur les rotules mais au combien au comble du ravissement.
ANGRA vient, une fois de plus, de donner le meilleur de lui-même,  avec un concert que les fans ne seront pas prêt d’oublier malgré l’absence de Kiko.


 


 Un grand merci à la team ACCESS LIVE pour son boulot et la qualité de sa programmation.


Setlist

Newborn Me

Waiting Silence (Rafael Bittencourt on vocals)

Final Light

Album Holy Land

Nothing to Say

Silence and Distance

Carolina IV

Holy Land

The Shaman

Make Believe (Rafael Bittencourt on vocals)

Deep Blue (Rafael Bittencourt on vocals)

Lullaby for Lucifer (Rafael Bittencourt alone on stage)

Z.I.T.O.

Time

Rebirth

Nova Era

Gate XIII

 

Related posts

Highly Suspect, Nouveau Casino, Paris

Francois Capdeville

EISTNAFLUG FESTIVAL, NESKAUPSTADUR, ISLANDE

Emmanuelle Neveu

The Cranberries + Kodaline @ PARIS Le Zenith

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.