Among The Living
Live Report

DRAGONFORCE + HUNTRESS + KISSIN DYNAMITE @ La Cigale Paris

 

DRAGONFORCE  + HUNTRESS + KISSIN DYNAMITE
La Cigale Paris 22 novembre 2012
La cigale ayant remplie tout l’été se trouva for dépourvue… On pourrait commencer comme cela le report du concert de DRAGONFORCE de ce soir dans une des salles mythiques de la capitale. En effet c’est une Cigale loin d’avoir fait le plein qui accueille ce soir les DRAGONFORCE accompagnés des allemands de KISSIN DYNAMITE et des californiens de HUNTRESS.
Belle affiche qui couvre finalement trois genres bien différents les uns des autres,  avec, en ouverture des festivités, le Glam des teutons de KISSIN’ DYNAMITE.
 
 
C’est sur un fond de Motley Crue que les cinq géants de l’est, menés par un Hannes Braunau monté sur ressort, balancent leur set survitaminé à un parterre encore clairsemé. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils font le boulot, et avec énergie. Tout y est : l’attitude, l’accroche des compos tout droit sorties des 80’s, avec un gros son qui fait finalement bouger la Cigale. Honnêtement j’ai pris une claque ! Très bonne surprise de ce presque clone de MOTLEY revu et corrigé façon 21ème siècle (eh oui déjà …) .  Belle performance d’un groupe dont je ne connaissais pas grand-chose ( il faut l’avouer) et qui m’a donné envie de creuser du coté de leurs productions. 
 
 
Au tour de HUNTRESSd’investir la scène avec en front line la belle Jill Janus, blonde et filiforme prêtresse venu nous envouter avec leur Trash mâtiné de Death et de Black métal. Après un début chaotique engendré par des problèmes d’emmêlement de cordons de micro qui ont passablement énervée la diva, les californiens nous assènent les titres de leur premiers Opus Spell Eater.
 

Huntress

 Bon je dois avouer que je suis resté sur ma faim, pas vraiment  convaincu par la prestation du groupe. J’ai trouvé leur set finalement mal réglé et trop posé. C’est sure que ça bastonne, musicalement cela m’a fait penser à du Livind Death, mais pas vraiment de surprise pour moi de ce côté-là. Fille spirituelle de King Diamond, Jill Janus nous livre une mise en scène grand guignol qui à default de me faire trembler, m’a bien fait marrer. Musicale malgré tout, la salle leur a réservé un accueil plutôt chaleureux.
 

Huntress

Il est 21h00 quand les DRAGONFORCE font leur entrée sous les ovations d’une salle gonflée à bloc. Pas de doute on rentre de plein pied dans le vif du sujet, avec les Ferrari de la 6 cordes qui retournent La Cigale à coups de riffs chirurgicaux. La Maestria agit. Le public est conquis dès les deux premiers morceaux. Holding On introduit leur set, morceau tiré de leur excellent dernier opus The Power Within qui voit aussi l’arrivée de leur nouveau chanteur Marc Hudson. Il est clair que celui-ci est complètement assimilé dans le groupe. Il maitrise parfaitement les morceaux et sa présence et son coffre l’impose comme LE chanteur de DRAGONFORCE
 
 
 
Dans la fosse c’est du délire : la paire de grateux LI/ TOTMAN forcent le respect par leur dextérité et les joutes auxquelles ils se livrent pour le bonheur des afficionados hystériques pogotant le poing levé devant la scène. 
 
 
 
 Le son est énorme et bon, l’interprétation sans accrocs. Iil est remarquable de voir que les parties de guitares ressortent comme sur album, on dirait presque qu’ils jouent en playback tellement c’est fidèle. Je ne parle même pas du clavier fou, Vadim Pruzhanov,  véritable membre front line du groupe et du cogneur aux pieds nus, Dave Mackintosh, aussi bons l’un que l’autre.
 
 
 
Le frenchie Frédéric Leclercq, multi instrumentiste et bassiste de DRAGONFORCE est en terrain conquis. La cohésion du groupe fait plaisir à voir sur scène, ils nous délivrent un set de pure Power Métal de grande classe.
 Le show se termine sur le culte Valley of the damned, après 1h45 de folie. La soirée a tenu toutes ses promesses et le nouveau chanteur a été adopté à l’unanimité.  Le public reflue vers la sortie, les commentaires fusent, tous élogieux. Le job a été fait, et bien fait, et c’est pleins de riffs en tête que je rentre chez moi rassasié.
 

Huntress
Kissin’ Dynamite


Setlist DRAGONFORCE
 

Holding On
Heroes of Our Time
Seasons
Fury of the Storm
Die by the Sword
Operation Ground and Pound
Fields of Despair
Soldiers of the Wasteland
Through the Fire and Flames
Cry Thunder
Rappel:

Valley of the Damned 

 
Setlist KISSIN DYNAMITE
 
Sleaze Deluxe
Sex Is War
Addicted To Metal
Welcome To The Jungle
I Will Be King
Operation Supernova
Money, Sex & Power
 
Setlist HUNTRESS
 
Senicide
Snow Witch
The Tower
Spell Eater
Sleep and Death
Children
Night Rape
Eight of Swords

Related posts

Epica + Blackbriar – Elysée Montmartre Paris

Justine Cannarella

MOTOCULTOR 2014 – DAY 2

Stephan Birlouez

LINDEMANN – AESTHETIC PERFECTION – JADU @Olympia Paris

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X