Among The Living
Live Report

Fall Of Summer – Day 1

 

FALL OF SUMMER 2016

 

Autant pour l’édition 2015 le ciel avait été plutôt fantasque, autant cette année la météo affichait un beau fixe pour les 2 jours. On savait donc que le week-end sur les bords du lac de Torcy s’annonçait sous les meilleurs auspices. Ajoutez à cela une programmation aux petits oignons avec des groupes venus des quatre coins de la planète juste pour l’occasion -en effet le Fall Of Summer s’est fait une spécialité de proposer des groupes hors tournée- avec comme seul et unique but de nous balancer dans le pif leurs thrash (oui… beaucoup de thrash cette année…), black, death, heavy, power ou autres doom, et même parfois il faut le dire de l’inclassable. En gros, il y en aura un peu pour tous les goûts. Rien de plus normal pour un festival vous me direz, et vous avez raison ! A ceci prêt que la programmatrice du Fall Of Summer (Jessica Rozanes) nous a une fois de plus concocté une affiche qui nous aura offert une explosion de pépites et de perles rares peu souvent égalée. Même si le vendredi manquera un peu d’une vraie tête d’affiche à mon goût.

 

Mais cessons là le blabla. Juste le temps de trouver une place pour se garer, et de constater la première amélioration au niveau de l’organisation puisque les festivaliers sont dirigés afin d’optimiser le stationnement, puis de faire poser le bracelet, et nous voilà dans l’antre prêts à en prendre plein les oreilles ! Dès l’arrivée devant la scène, une constatation s’impose : j’avais oublié le sable de la Blackwaters ! Comment avais-je pu oublier cette sensation si particulière qui consiste à se retrouver devant une scène, les pieds dans le sable ? Et pour l’heure en plein cagnard…

 

Profitant d’un retard dans le timing, j’arrive juste à temps pour les Bretons d’HEXECUTOR, à qui incombe la lourde mission d’ouvrir les festivités. Malgré la jeunesse du groupe (à peine cinq ans d’existence), ils s’en acquitteront avec brio. En dépit d’un public un peu clairsemé, un bon noyau de Rennais assurera une ambiance chauffée à blanc. Avec son thrash incontestablement old school mais bien énervé, saupoudré de soli ravageurs, Hexecutor aura, à n’en pas douter gagné quelques fans supplémentaires. Leur premier album « Poison, Lust and Damnation », dont ils nous ont proposé quelques extraits (« La Sorcière du Marais » et « Hardrockers City »), ne devrait semble-t-il plus tarder maintenant et est, d’après ce que l’on aura pu entendre dans les rangs, très attendu.

17/09/2016

Après un passage éclair devant la Sanctuary où se produisent les Suédois de DIE HARD (attention toute référence au titre de Venom n’est pas fortuite !), qui présentent pour la première fois sur une scène Française leur thrash death tout à fait sympathique, retour sur le sable de la Blackwaters pour le groupe suivant. Et le groupe suivant ce sera à nouveau du thrash avec les vétérans Parisiens d’ADX qui lancent là leur « Non Serviam Tour ». Après seulement deux titres (« La Mort en Face » et « La Complainte du Demeter ») de ce dernier album tout fraîchement sorti en Juin dernier, place à des cr&tions plus anciennes telles que « Mémoire de l’Eternel » (1986), ou encore le fameux tiercé gagnant constitué des cultissimes  « Déesse du Crime » (1985), « Notre Dame de Paris » (1987) et l’incontournable « Division Blindée » (2008) visiblement très attendue par le public jusque là relativement éteint. Par contre c’est sur une fin de set quelque peu en « jus de boudin » et pour le moins surprenante (coupure de son juste un peu avant la fin tout dernier titre) que nous quitterons ADX pour rejoindre la Sanctuary et retrouver un autre groupe Français, mais de black cette fois : MERRIMACK.

17/09/2016

 

Premier groupe du genre pour ce vendredi, c’est un des noms de l’affiche qui avait aiguisé mon intérêt. Malgré un début officiel du groupe en 1994, seul Perversifier à la guitare est un membre originel, les autres membres n’ayant rejoint l’aventure qu’en 2008 et 2010. La formation est donc relativement jeune dans sa composition actuelle. Cependant, on ne peut que constater une certaine maîtrise et une maturité qui nous laisse penser tout le contraire. Opération corps paint en ce début d’après midi. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les Parisiens ne font pas les choses à moitié : maquillé juste dans la bouche Vestal (chant) assure le show à grand renfort de mimiques et de poses franchement doomesques. Après un démarrage un peu mou avec « Seraphic Conspiracy », « Redeem Restless Souls »  nous offrira une superbe montée en puissance et marquera clairement le tournant du set. L’ambiance est sombre, très sombre malgré le soleil radieux qui envahi la scène. Une ambiance pesante et malsaine comme il se doit qui ira crescendo jusqu’au final qui prendra le public un peu par surprise avec « Ultimate Antichrist », une reprise de Massacra (pour qui un tribute était prévu juste après sur cette même scène) en duo avec Manu/Warchangel, chanteur de Ritualization (groupe dans lequel officie également Bastum le batteur). Une bien belle prestation et le premier coup de cœur de cette édition 2016 !

 UNLEASHED @Fall Of Summer 2016

Après Sabbat et Metalucifer l’an dernier, l’édition 2016 aura, elle aussi eu son groupe Japonais. Seize ans après leur premier passage dans l’Hexagone, qui avait d’ailleurs également été leur tout premier concert à l’étranger, revoilà ABIGAIL prêt à investir la Blackwaters et à nous balancer leur black thrash dans les esgourdes à qui mieux mieux. Visiblement heureux de retrouver leurs fans, le trio fera preuve d’une énergie exemplaire, malheureusement assez peu relayée par le public qui aura manifestement préféré profiter de la bonne ambiance à distance, confortablement étalé sur l’herbe grillée. Bon, je ne vous dirai pas que j’ai compris tout ce que Yasuyuki Suzuki (chant) a dit entre deux titres, loin de là, mais ses « merci » (en Français dans le texte ça j’ai compris !) étaient suffisamment francs et massifs et en disait long sur la joie des Nippons d’être là. Un set « toutadonf » bien énergisant.

ABIGAIL @ Fall Of Summer Open Air 2016

Mais en même temps que les 16h venaient de passer, l’heure du choix commençait à poindre le bout de son nez. C’est qu’il faisait toujours aussi beau et chaud et de plus en plus soif, et même sacrément faim en fait… Bref, voyant la foule amassée devant la Sanctuary, je décidais de sacrifier le all star band tribute to Massacra pour aller voir si je pouvais profiter d’une éclaircie du côté des stands de jetons, pariant sur le fait que plus il y aurait de monde devant la scène, moins il y aurait de monde aux jetons… Après une vingtaine de minutes de queue (mise à profit pour faire des estimations plus qu’approximatives sur le nombre de jetons que j’allais demander), j’allais enfin pouvoir boire et manger ! Direction donc le bar et la restauration presque déserts (ce qui ne sera pas le cas un peu plus tard…). Juste le temps de manger et discuter avec quelques amis et voilà qu’il est déjà temps l’aller retrouver ORANSSI PAZUZU sur la Blackwaters. Et cela tombe bien car je ne voulais pas les louper tant j’en ai entendu parler en bien. A vrai dire à part qu’ils sont Finlandais, je ne connais pas grand-chose d’eux, mais je me réjouis de les découvrir sur scène. Malheureusement, ce sera la déception. Comment dire, leur musique n’est pas assez… ou plutôt un peu trop… planante ? Hypnotisante ? Entêtante ? Sophistiquée ? Complexe ? Intellectuelle ? Un peu tout cela à la fois en fait à mon goût. Bref je passe totalement à côté. Ou plutôt leur musique passe à côté de moi car je suis bel et bien là, devant, mais cela ne m’atteint pas le moins du monde. Le premier titre est long très long : « Saturaatio »… vous m’en direz tant ! Du coup je décroche. De plus, les basses largement dominantes rendront le tout assez désagréable à écouter. Voilà, premier petit regret d’avoir fait l’impasse sur MASSACRA TRIBUTE pour choisir ORANSSI PAZUZU.

 ORANSSI PAZUZU @Fall Of Summer Open Air 2016

Il est incontestable que VADER fait partie des valeurs sures en live. A ce titre il était parmi les groupes que je tenais absolument à ne pas rater. On a beau les avoir vu revus et re-revus, on ne s’en lasse pas tant on est assuré de passer un bon moment en leur compagnie. Direction donc la Blackwaters pour assister au set des Polonais. Dès le départ, Piotr (chant) met les choses au clair en s’adressant au public : « Do you hear me? » « Do you hear me? » « So why the f… don’t I hear you? » ne manquant bien évidemment pas de faire réagir l’assistance venue en nombre se prendre une bonne grosse claque de Death. Toujours impressionnants de précision et de dextérité les Polonais nous ont encore fait du grand art, nous proposant une set liste tout ce qu’il y a de plus habituelle (pour qui n’en est pas à leur premier concert) avec en tête les classiques « Wings », « Go To Hell » ou encore « Come And See My Sacrifice » mais aussi plusieurs extraits de « De Profundis » qui fête ses 21 printemps ce même week-end, et, cerise sur le gâteau, ils nous feront l’honneur de deux nouveaux titres (« Prayer to the God of War » et « Parabellum »), extraits de leur album « Empire » à sortir le 4 Novembre mais figurant déjà sur un EP (« Iron Times ») sorti en Août dernier. Bref, une set liste parfaite exécutée avec maestria et une maîtrise déconcertante sans pour autant donner le moindre signe de routine, et qui bien sur se devait de se terminer par le très attendu « Helleluyah!!! (God Is Dead) ».

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

Après cette belle bouffée d’énergie, direction la Sanctuary pour aller jeter une oreille à RIOT V. Anciennement Riot rebaptisé Riot V en 2012 suite au décès du guitariste et song writter Mark Reale (afin de bien marquer la césure), les Américains poursuivent leur route pour le plus grand bonheur de leurs fans. Et même si je dois avouer une insensibilité chronique aux voix claires et montant dans les aigues que l’on retrouve dans le heavy, il faut tout de même reconnaitre que Riot V aura su nous faire passer un sacré bon moment. Des titres bien enlevés mélangeant récents (extraits de « Unleash The Fire » sorti en 2014) et anciens, très anciens même comme par exemple « Warrior » sorti en 1977. Ajoutez à cela une joie de jouer communicative, et le quintet aura eu raison de mes réticences.

RIOT V @Fall Of Summer 2016

La nuit commence doucement à tomber sur Torcy. C’est l’heure idéale pour aller retrouver SAMAEL sur la Blackwaters, un autre groupe que j’attendais beaucoup. Le programme annoncé était alléchant : dépoussiérage de l’ancien logo, celui de la période black des Suisses ; une set liste centrée sur les trois premiers albums (les plus black également pour ceux qui n’auraient pas suivi…) à savoir « Worship Him » (1991), « Blood Ritual » (1992) et « Ceremony of Opposites » (1994), bon en fait, pour faire court, le coffret sorti l’an dernier. Mais pour du live, avouer qu’il y avait de quoi saliver ! Au final, comment dire, nous aurons eu droit à l’intégral de « Ceremony of Opposites » et quatre autres titres dont deux seulement tirés de « Worship Him » (l’excellente « Into The Pentagram ») et « Blood Ritual » (la tout aussi excellente « After The Sepulture ») . C’est vrai qu’il y a pire vous me direz, mais ! Et là il y a un mais ! Le tout dans une version plus électro/indus que black.  Les guitares moins saturées, une voix  plus claire, la batterie qui n’a pas regagné le territoire perdu depuis « Passage » (1996),  du coup, entre déception et intérêt j’ai franchement eu du mal à me positionner. Pourtant l’ensemble sonnait parfaitement ! Le fait est surtout que ce n’était finalement pas ce à quoi je m’attendais, et le back drop avec un logo plus récent sonnait comme une alerte. Une magnifique prestation malgré tout (en toute objectivité SAMAEL ne peut pas faire du mauvais), même si au risque de me répéter, ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. Évidemment on peut mettre en avant le désir d’évolution du groupe, etc… ok, mais quitte à ressortir d’anciens albums, j’aurais bien aimé un flashback plus prononcé. Ceci étant, ce fut un réel bonheur de retrouver les suisses il ne faut pas le nier, et l’ensemble fut magistralement interprété.

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

Du coup, inutile de dire que le contraste sera grand en allant retrouver REVENGE sur la Sanctuary. Nous aurons droit à un bourrinage en règle avec jeux de lumières en adéquation. Ça joue vite, très vite, à vous en couper la respiration, ça joue fort également, très fort ! Et le résultat est que cela manque cruellement de nuances à mon goût. Le message est clair, les Canadiens sont là pour déclencher une guerre totale. Et de la violence ils vont nous en balancer pour le plus grand plaisir des fans qui n’en attendaient pas moins et ne sont pas en reste. Les titres s’enchainent dans une sorte de continuité bien que chacun soit très distinctement séparé du suivant. Régulièrement un solo de guitare s’échappe, s’élevant avec un contraste étonnant par rapport au reste de la partition. Nous aurons également eu droit à une « participation » de Niklas Kvarforth (Shining) grimpé sur scène le temps d’une demi-minute pour hurler quelques mots lors d’une reprise de Bathory : dispensable.

REVENGE @Fall Of Summer 2016

Pour la suite des festivités de ce vendredi soir, j’avoue que PARADISE LOST ne m’inspirait pas davantage n’étant particulièrement fan ni du groupe ni du genre. Après une entrée en matière des plus « Gothic », « Dead Emotion » est sur le point de me faire changer d’avis. Mais avec « No Hope In Sight », extrait du dernier album « The Plague Within » sorti en 2015, comment dire. L’espoir retombe (je vous le concède elle était facile…). En fait, voilà exactement ce qui fait que je n’accroche pas avec le Doom : le chant clair (même si quelques passages le sont moins) et une prestation relativement statique. « Rapture » me rattrapera de justesse, mais le titre suivant «Embers Fire» me perdra définitivement. Il manque quelque chose, une rage un peu plus profonde. En fait c’est tout simplement un style que je préfère en CD plutôt qu’en live. Heureusement comme dit l’adage, il en faut pour tous les gouts, et visiblement les fans qui ne boudent pas leur plaisir. Alors je les laisse savourer et m’en vais me délecter d’une bonne bière au stand des brasseries artisanales de l’autre côté de la butte en attendant WHIPLASH.

PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

Après tout, un bon gros coup de speed thrash américain avant de reprendre la route cela ne peut pas faire de mal ! Et ce fut exactement le cas. Très en forme, Tony Portaro (chant) et sa bande avait décidé de nous botter magistralement le derrière jusqu’à l’épuisement. Très honnêtement, ne connaissant pas le groupe, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, et ce fut une bonne surprise. Un set bien énergique, une ambiance fort sympathique. Les américains étaient visiblement très attendus par bon nombre de connaisseurs à en juger par la foule présente malgré l’heure bien avancée et la fatigue de la journée bien remplie qui en avait déjà dissuadé pas mal.

WHIPLASH @Fall Of Summer Open Air 2016

Mais avant que cette première journée plus que bien remplie ne s’achève, il restait encore à aller faire un stop du côté de l’after party pour écouter DJ Mathieu David qui s’était donné pour mission de nous tenir éveillés jusqu’à point d’heure à grand coup « thrash dans notre froc » ! Bon, j’avoue j’ai jeté l’éponge afin de pouvoir être un minimum en forme pour la seconde journée qui s’annonçait également bien fournie.


ABIGAIL @ Fall Of Summer Open Air 2016

ABIGAIL @ Fall Of Summer Open Air 2016

ABIGAIL @ Fall Of Summer Open Air 2016

ABIGAIL @ Fall Of Summer Open Air 2016

ABIGAIL @ Fall Of Summer Open Air 2016

ABIGAIL @ Fall Of Summer Open Air 2016

WHIPLASH @Fall Of Summer Open Air 2016

ADX - Fall Of Summer 2016

ADX - Fall Of Summer 2016

ADX - Fall Of Summer 2016

ADX - Fall Of Summer 2016

ADX - Fall Of Summer 2016

ADX - Fall Of Summer 2016

ADX - Fall Of Summer 2016

DIE HARD - Fall Of Summer 2016

DIE HARD - Fall Of Summer 2016

HEXECUTOR - Fall Of Summer 2016

HEXECUTOR - Fall Of Summer 2016

HEXECUTOR - Fall Of Summer 2016

HEXECUTOR - Fall Of Summer 2016

MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

Mark « The Shark » Shelton - MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

MANILLA ROAD @ Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MASSACRA Tribute @Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

MERRIMACK @ Fall Of Summer 2016

ORANSSI PAZUZU @Fall Of Summer Open Air 2016

ORANSSI PAZUZU @Fall Of Summer Open Air 2016

ORANSSI PAZUZU @Fall Of Summer Open Air 2016

ORANSSI PAZUZU @Fall Of Summer Open Air 2016

Nick HOLMES - PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

PARADISE LOST @Fall Of Summer 2016

REVENGE @Fall Of Summer 2016

REVENGE @Fall Of Summer 2016

REVENGE @Fall Of Summer 2016

REVENGE @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

RIOT V @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

SAMAEL @Fall Of Summer 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

VADER @Fall Of Summer Open Air 2016

WHIPLASH @Fall Of Summer Open Air 2016

WHIPLASH @Fall Of Summer Open Air 2016

WHIPLASH @Fall Of Summer Open Air 2016

Related posts

(culture) METAL SPRING NIGHT

Emmanuelle Neveu

Nik West @ Le New Morning

Olivier GESTIN

PUNISH YOURSELF + DEAD SEXY INC

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.