Among The Living
Live Report

FLOTSAM & JETSAM – DEW SCENTED – IZEGRIM @Petit Bain Paris

FLOTSAM & JETSAM – DEW SCENTED – IZEGRIM
Le Petit Bain Paris
Lundi 27 mars 2017


Oh joie, oh bonheur, encore une affiche qui parle à ma vieille carcasse d’irréductible thrasher, qui plus est quand on cause de FLOTSAM & JETSAM. Il est vrai que je suis fan du groupe, et c’est d’autant plus dur de voir que les ricains n’arrivent pas à faire plus qu’un Petit Bain aujourd’hui. Ma deuxième déception viendra du peu de fréquentation ce soir, battant à mal le peu d’espoir que j’avais encore en l’attrait d’un genre si cher à mon cœur (Snif). C’est donc dans une salle désespérément vide que la centaine d’irréductibles kids, au bon gout avéré, prend possession des lieux pour une soirée qui comblera les heureux métalleux ayant fait le déplacement.
 

La première bonne surprise viendra des hollandais d’IZEGRIM, prenant place sur la minuscule scène de cette barge hyper active de la scène métal parisienne. C’est sur un fond sonore digne des meilleurs films d’horreur de séries B (le Must) que la belle Marloes et sa clique font leur entrée devant un public rare mais attentif qui entrera dans le jeu timidement.
Les bataves livreront un set puissant sans ménager leur peine, forçant le respect de se donner comme ça devant un public si clairsemé et statique. La magie du live va une nouvelle fois opérer finalement, le Thrash deatheux d’IZEGRIM touchant juste.
Le capital sympathie pour ce groupe est visible sur les visages, motivé par la gouaille et le sourire de Marloes, arborant avantageusement un t-shirt de GOJIRA.  Le son est très bon pour la prestation, les guitares se détachent bien et la partie rythmique claque sans pour autant étouffer l’ensemble. La basse quant à elle est entre de bonnes mains, au même titre que le micro qui porte les growl de l’imposante front woman.
Au final une très bonne prestation qui aura plus qu’éveillé mon intérêt pour le groupe. A ne pas rater sur scène.



Autre genre, autre coup de pied au cul avec DEW SCENTED et leur THRASH massif et puissant. Le quintet teuton se sert sur la scène, devant un public qui a épaissi (enfin pas les gus mais la foule).  Leif Jensen se pose bien là en tant qu’unique rescapé du line up d’origine, n’étant pas avare de discussion avec le public tout en distillant un set parfaitement rodé.
Le son n’est pas aussi bon que pour IZEGRIM, ce qui a tendance à donner une forme de redondance aux titres qui s’enchainent furieusement, assenant de sérieux uppercuts au public qui tend à sortir de sa réserve.
Le mental du groupe est bon. Ils sont visiblement contents d’en découdre avec les parisiens et cela se ressent. Perso c’est moins ma came que le reste, même si la puissance du groupe est bien là et fait le boulot. En 10 titres les gus auront réussi à chauffer suffisamment la salle pour laisser un public aux petits oignons aux ricains made in Bay Area.



Je ne boude pas mon plaisir quand Eric A. « A.K. » Knutson et la paire de Michael entrent en scène, véritables monuments historiques à eux trois, tout au moins pour ma part. Visiblement le public est plutôt d’accord avec moi sur ce coup-là, réservant une vraie ovation aux américains. La fan base est bien en place !
Avec leur dernier opus Flotsam and Jetsam, les ricains nous ont servi un excellent album qu’ils étaient venus défendre en ouvrant pour DESTRUCTION à la Maroquinerie de Paris en octobre dernier. J’avoue que le set m’avait frustré par sa brièveté, et il me tardait de les voir enfin en tête d’affiche.
C’est d’ailleurs avec Seven Seal, qui ouvre également le dernier album, que les FLOTSAM AND JETSAM vont donner le ton d’un set qui sera excellent du début à la fin.
La setlist est fameuse, plutôt orientée sur les premiers albums du groupe, de quoi faire le bonheur de la salle. Et les gus enfoncent le clou en entamant Dreams of Death aussitôt suivi du monstrueux Hammerhead ; la partie est d’ores et déjà gagnée.
Le son est excellent, les musiciens ne boudent pas leur plaisir d’être là ce soir et cela se voit. Michael Gilbert et Steve Conley se tireront la bourre à coups de défis à la 6 cordes. L’ambiance est bon enfant. Eric A. est bien en phase, la voix est juste et le bonhomme en forme.
Les nouveaux titres confirment leur qualité en passant l’épreuve du live à l’image de ce Monkey Wrench ou encore l’ultra efficace Iron Maiden, clin d’œil au groupe éponyme (le chant et les guitares ne trompent pas quand à l’hommage).
Desecrator, Hard on You et j’en passe et des meilleurs, un grand nombre des classiques du groupe sont joués ce soir. Sur Smoked Out on aura même droit à un solo de Jason Bittner, maltraitant dignement ses futs.
L’ingé son est aussi de la partie, salué par les zicos, étant même abreuvé par Eric A. qui lui apportera une bouteille de Jack en traversant la foule sur I Live You Die. C’est dire la sollicitude du bonhomme envers son staff (j’aimerai bien que mon patron me traite ainsi…). La bouteille de Jack finira sur scène après avoir été largement sirotée par quelques fans ravis.
C’est sur l’incontournable Doomsday for the Deceiver que FLOTSAM AND JETSAM finira son set, laissant un souvenir impérissable aux fans qui auront fait le déplacement. Pour la troisième fois dans mon existence de fan j’ai eu le plaisir de voir sur scène ce groupe mythique pour moi qui a bercé mon adolescence (oui je sais j’ai de la bouteille, la première fois c’était en 1988 au Zénith de Paris avec MEGADETH, TESTAMENT et SANCTUARY, c’est vous dire…).
J’ai un grand respect pour ce groupe et ce soir il me l’a bien rendu. Bravo.


Encore un grand merci à GARMONBOZIA pour leurs programmations de qualités.

 


 


 

Setlist FLOTASAM & JETSAM

Seventh Seal

Dreams of Death

Hammerhead

Monkey Wrench

Desecrator

Me

Life Is a Mess

She Took an Axe

Hard on You

Smoked Out

Iron Maiden

No Place for Disgrace

Rappel

I Live You Die

Doomsday for the Deceiver

Related posts

PAPA ROACH + COLDRAIN live au Trianon Paris 07/03/2015

Stephan Birlouez

Epica + Blackbriar – Elysée Montmartre Paris

Justine Cannarella

DISCONNECTED + MALEMORT + MOLYBARON

Aure Briand Lyard

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.