Among The Living
Live Report

FREAK KITCHEN – Aymeric Silvert au Divan du Monde

Le 11 mars 2015Live report de Freak Kitchen au Divan du mondeFREAK KITCHEN – Aymeric Silvert
Le Divan du Monde – 11/03/2015

 

C’est un Divan du Monde quasiment sold out qui accueille, une fois de plus, ce que la Suède fait de meilleur (avec les Krisprolls et les meubles IKEA. Non j’deconne). Le trio d’iconoclastes geniaux de FREAK KITCHEN est de retour à Paris, plus de quatre ans après avoir retourné la Maroquinerie. Prompts à fendre le plus rigoureux des hivers à coups de gros son et de bonnes blagues inépuisables, les énergumènes sont accompagnés d’un groupe bien de chez nous. C’est à Aymeric Silvert et son combo d’ouvrir les hostilités avec son rock énergique, bourré d’émotion.

 

Aymeric Silvert… Peut-être que ce nom ne vous dit rien, et pourtant il a gratté sa six cordes aux cotés des plus grands comme Steve LUKATHER, Patrick RONDAT et J-Claude RAPIN, ou encore VANDEN PLAS et EDGUY (qui vous parleront peut être plus). Musicien accompli au CV impressionnant, il nous dévoile ce soir une facette intime du bonhomme, nous livrant 9 titres du dernier opus sur une setlist en comptant 10.

 

Aymeric Silvert @ Le Divan du Monde
Aymeric Silvert @ Le Divan du Monde
Aymeric Silvert @ Le Divan du Monde

Plus de photos HD

A l’image de I’m Back (son dernier méfait, vous suivez ou quoi ??) le set va nous faire voyager à travers les paysages variés que la musique d’Aymeric nous fait traverser. D’un rock progressif sur Falling/The Rage Inside en passant par des titres plus musclés comme Miss Take et In the Doorway, sans oublier les touches de groove bien senties avec Make Up Your Mind. En maitre de la six cordes, ne tombant jamais dans la démonstration indigeste il s’accompagne au chant dans la langue de Shakespeare, nous livrant un set carré et convivial à l’image du personnage. Épaulé d’un batteur et d’un bassiste, le trio va parfaitement chauffer la salle pour finir sur un Sexy Silhouette énergique. Bravo !

 

Le combo Suédois débarque sur scène après la diffusion de leur dernier clip Freak Of The Week projeté en background. Le ton est donné dès l’ouverture avec Propaganda Pie, pièce majeure de leur œuvre et oh combien technique. La soirée promet d’envoyer du lourd. Fêtant leurs 20 ans de carrière et un dernier méfait de très bonne facture, les FREAK KITCHEN vont donner une leçon de live à un public parisien venu en nombre pour prendre sa claque.

C’est un Mattias « IA » Eklundh, toujours aussi affable et jovial, qui mène la danse (quand il ne s’emmêle pas dans son jack…) secondé par son acolyte casqué Christer Örtefors (celui qui a le même couturier que Joakim Brodén de SABATON) et Björn Fryklund le percussionniste aux pieds nus.
A l’image d’un cirque ambulant, le trio infernal va nous balancer un set des plus riches, musicalement parlant bien entendu mais aussi visuellement.

Déjà que leur genre est à la limite inclassable, évoluant entre un heavy métal bien lourd et un rock progressif ultra technique (en gros imaginez le rejeton qu’EXTREME aurait eu avec JUDAS PRIEST et vous ne serez pas loin du compte), ils nous livrent un set puissant de plus d’1h30 qui ne laissera pas de répit à un public conquis scandant des « à poil » tonitruants.

Plus de photos en HD

Avec une setlist puisant allégrement dans l’ensemble de l’œuvre du groupe, il y en a pour les plus exigeants des fans. Je ne vous fais pas un dessin quant au contenu bien poilant des morceaux : les titres parlent d’eux-mêmes, à l’image de (Saving up for an) Anal Bleach (tout un programme…).
Le tout ponctué de Goody Goody, les suédois ne semblent plus vouloir quitter la scène, faisant même monter sur les planches Juanjo Guarindo (le dessinateur du dernier clip des Freak) sur Freak Of The Week pendant lequel il dessinera les gus en direct et vidéo projetée sur le backdrop de la scène. Le même dessinateur qu’ils mettront à la guitare sur Goody Goody.

Au rappel, ils s’échangeront les instruments sur My New Haircut, voyant Christer prendre la guitare et le chant, Björn la basse et Mattias aux futs.
Les joyeusetés se terminent sur un
Appetizer désormais classique et le non moins fameux Murder Groupie.

Comment ne pas sortir d’un concert pareil sans avoir le smile sur la figure et du bon son plein la tête ?

FREAK KITCHEN fait naturellement partie des groupes qu’il ne faut rater sous aucun prétexte lorsqu’il passe dans votre coin, tant l’assurance d’assister à une prestation de grande qualité est garantie. Au final une soirée qui aura tenue toutes ses promesses, quant on voit une foule accrochée à la scène en exigeant un bis repetita!

 

Un très grand merci à Roger pour avoir rendu ce report possible.

 

SETLIST

FREAK KITCHEN

Intro
(« Freak of the Week » Clip Video)
Propaganda Pie
Walls of Stupidity
Sloppy
(Saving up for an) Anal Bleach
God Save the Spleen
Nobody’s Laughing
Private Property
Teargas Jazz
Chest Pain Waltz
Ranks of the terrified
Speak When Spoken To
Freak of the Week
Porno Daddy
Razor Flowers
Goody Goody

 Rappel

My New Haircut
Appetizer
Murder Groupie

Related posts

Regarde les Hommes Tomber – Svart Crown – Demande à la Poussière @La Clef de Saint-Germain

Lionel 666

LORDI – ALMANAC – FLESH ROXON @La machine du Moulin Rouge Paris

Justine Cannarella

MTV Headbangers Ball Tour : Unearth – Kataklysm – Ensiferum – Iced Earth

Isabelle Tasset

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.