Among The Living
Live Report

Greta Van Fleet @Bercy Accorhotels Arena, Paris

Greta Van Fleet

Bercy Accorhotels Arena, Paris
Jeudi 9 novembre 2023

Photos : Jean-Pierre Sabouret


À l’évidence, tant attendu dès son annonce officielle, le concert des Greta Van Fleet à l’Accor Arena aura envouté son public français.
A l’image d’une majorité d’admirateurs, depuis leur création dix ans plus tôt dans un petit village de campagne de 4000 habitants appelé Frankenmuth (Michigan, États-Unis), les trois frangins et Danny Wagner (batterie) ne cessent de faire rager sur leur réussite. Ces grincheux  ne semblent pas prêter attention à leur importante culture ainsi que leur créativité musicale.  Issue de tympans fêlés quotidiennement pendant leur adolescence par les grands noms du blues et le rock n roll des années 60 et 70.



Acclamés par la presse depuis leur ascension et comparés (trop souvent!) à tort ou à raison avec les monstres britanniques Led Zeppelin, entre autre par la ressemblance vocale de leur leader Josh Kiszka (chant) à celle du sex-symbol Robert Plant. Les musiciens le confessent eux-mêmes lors de différentes interviews. Cette assimilation accompagnée d’un flot d’insultes et critiques ont permi à leur imagination d’avoir un regard tourné vers l’avenir. De grandir à l’abri des jugements, en ne trahissant jamais leurs influences de départ. Quatre ans après leur dernière prestation en France au Zenith de Paris, on mourrait d’envie de nommer ce concert comme celui étant le meilleur de l’année 2023 !



au plus près de leurs fans

Pour la sortie de leur dernier album « Starcatcher » (2023) classé en Top 1 des charts américains, l’importance de conserver le son d’origine avec l’absence du moindre équipement technologique était primordiale pour eux afin d’entretenir le caractère brut et l’authenticité de l’époque ou ces jeunes gamins de 15 ans jouaient dans le garage familial. Ce qui ne sera pas à leur avantage pour cette soirée, car certains morceaux furent inaudibles selon les emplacements et perdront un nombre de spectateurs en chemin. Notament les solos de guitares du guitariste Jake Kiszka, ayant sensiblement le même effet qu’un somnifère auprès de mes voisins.

Toujours est-il qu’au fur et à mesure de la soirée, ceci fut un vrai régal visuel au moment ou défile divers tableaux en union avec le disque à l’arrière plan de la scène. Ceux-ci mettant en évidence un univers abstrait et chimérique dans le but d’accéder aux étoiles. Impossible de résister à l’envie de danser quand les notes des singles « Heat Above » (2021) et « Highway Tune » (2017) se font entendre. Ils font place à une session acoustique sur une petite scène située au fond, avec une interprétation plus qu’impressionnante du morceau « Unchained Melody » (1965) des Righteous Brothers.Suivront deux titres supplémentaires, au plus près de leurs fans, comblant de joie les chanceux.

Au plus fort de son ascension, Greta Van Fleet n’a pas dit son dernier mot. Et même s’il divise les amateurs de Classic-Rock. Preuve en est que celui-ci n’a pas fini de nous surprendre pour atteindre le sommet !


Related posts

NOUS SOMMES LES NOUVELLES CHIMERES

Le Masc

HELLFEST 2022 Part2 : Déambullation d’un festivalier heureux.

Grow Ning

MOTOCULTOR FESTIVAL 2016

Emmanuelle Neveu

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.