Among The Living
Live Report

HALESTORM – BLACK VEIL BRIDES – MOTHICA @Paris 2023

HALESTORMBLACK VEIL BRIDESMOTHICA

Back From The Dead Tour 2023

Mardi 5 décembre 2023 – La Cigale Paris


Belle affiche éclectique ce soir que propose une fois de plus Base Prod, à la Cigale de Paris. En effet, HALESTORM revient sur le sol français un an après son passage au Palais des Sports de Paris et 6 mois derrière celui du Hellfest. Pour l’accompagner, on retrouve ce soir BLACK VEIL BRIDES ainsi que MOTHICA en ouverture, une caravane 100% US.

MOTHICA

C’est donc dans une ambiance électro/pop initiée par MOTHICA (de son vrai nom McKenzie Ellis) que la Cigale va monter en chauffe. Mothica est en contact permanent avec le public, cheveux blonds méchés de noir, elle est vêtue d’une robe aux motifs écossais et coiffée d’un béret. Entre ingénue tatouée et pop star, la belle a de l’écho dans la fosse et n’est pas là pour la figuration. Mothica est loquace. Elle joue sur l’émotion, notamment en racontant les abus qu’elle a subit jeune et exhortant le public à faire attention et à ne pas se taire. Le discours fait mouche.
La prestation relativement courte de 7 titres dont une reprise de BRING ME THE HORIZON aura rempli le contrat. Avec une base fan qui a fait le déplacement, et le public d’HALESTORM forcément enclin à apprécier le style de Mothica. Perso je n’ai pas vraiment adhéré à l’univers de la belle, un peu trop bavarde à mon goût et servant un rock convenu.



BLACK VEIL BRIDES

Changement de crémerie avec les ricains de BLACK VEIL BRIDES qui déboulent sur scène en provocant une hystérie collective de la gent féminine. Sans réelle actualité, leur dernier opus « The Mourning » est sorti en 2022, mais BVB va donner le show attendu.
Jouant clairement dans sa zone de confort, ils joueront 10 titres ce soir dont 8 issus des 3 premiers albums. Ils sont là en touristes.
Andrew « Andy » Biersack est au taquet, décontracté, et joue à fond sur son statut de « sex symbol ». A l’aise dans ce rôle, il est collé à son micro, s’amusant avec le public. Les musiciens sont également dans la partie, et visiblement contents d’être là, emballant le set rapidement face à un public conquis.
Perso je n’étais pas vraiment de ceux-ci, n’ayant jamais été très fan du groupe et trouvant ce soir la prestation un peu « bordélique ».
Certes le BVB semble vraiment en phase, mais j’ai trouvé Andy un peu « décalé » musicalement parlant, voire un peu léger. Et je ne parle pas de son chewing gum qui n’a pas quité sa bouche du concert… Mais finalement ce n’était qu’un détail pour les fans et c’est le principal.



HALESTORM

C’est une entrée remarquable que nous serviront HALESTORM, avec ce début a Capella de Raise Your Horns. Lzzy enchaîne sur I Miss the Misery. La salle est hystérique, c’est gagné d’entrée de jeu.
La part belle sera faite aux albums The Strange Case of… et Back From The Dead (leur dernier opus), sur un set qui restera malgré tout plutôt court mais intense.
HALESTORM c’est une affaire qui fonctionne et qui est bien rodée. Les titres phares et percutant font toujours leur effet. Lzzy a peaufiné son chant au fil des années. Toujours plus surprenante à chaque tournée. C’est une immense artiste.
Bien entendu le reste de la tribu n’est pas en reste. A commencer par son frangin Arejay, mettant toujours autant de folie derrière ses fûts. Back From The Dead verra le lascar nous offrir son immanquable solo de batterie finissant toujours avec une paire de baguettes géantes.
Joe Hottinger (guitare) et Josh Smith (basse) forment également le socle d’HALESTORM. Tant par leur qualité de musiciens que par leur fidélité.
Le public est incontestablement le 5ème membre du groupe, tant la fusion est parfaite ce soir. Et de l’émotion il y en aura, notamment avec le rappel sur Break In / Shatter Me et Raise Your Horns que Lzzy interprète en s’accompagnant au piano, seule. La salle est comblée et l’émotion est plus que palpable, c’est une véritable communion.
Le final de la soirée avec Here’s to Us et The Steeple achèveront de rendre inoubliable cette date pour tous les fans présents. Bravo !



Setlist de Mothica :
Setlist de Black Veil Brides :
Setlist Halestorm :

Related posts

LIVE REPORT : THE DEAD DAISIES – THE NEW ROSES Le Trabendo Paris

Rhapsody + Qantice + Temperance @ Le Divan du Monde

Stephan Birlouez

THE T.A.W.S – From Ashes

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.