Les 20 ans de Garmonbozia
L’étage – Rennes
Vendredi 26  octobre 2018


1998 : La France est sur le toit du monde. Championne du monde pour la première fois de son histoire.

Devant la ferveur populaire, faire plus fort paraît alors impossible. Impossible ? Non, car dans un coin de Bretagne, une poignée d’irréductibles gaulois décide de frapper encore plus fort : ils imaginent et créent l’association Garmonbozia Inc... oui, ils ont osé.

2018 : la France est aussi championne du monde. Mais au final on s’en tape. Garmonbozia Inc a bien grandi et fête ses 20 bougies, et ça on s’en tape déjà beaucoup moins.

Parce que Garmonbozia Inc ce sont des centaines de concerts (beaucoup sur Paris, Rennes et Nantes mais pas que), d’artistes invités, autant de plateaux magnifiques et toujours avec le sourire et la bonne humeur de ses bénévoles actifs (car une association sans ses bénévoles vous voyez, ça ne va pas bien loin).

Réunissant la scène metal sans restriction de style, death, doom, folk, stoner … la jeune asso devenue grande fêtait cette fin octobre ses 20 bougies et c’est à l’étage à Rennes, la salle au dessus du Liberté/Muzikhall que cela se passait.

Dévoilée il y a quelques mois l’affiche faisait saliver depuis lors : 17 groupes sur deux jours, du merch, des affiches souvenirs, le gâteau, la reconnaissance de tout un public pour Fred, Lorène et tous les autres.

De jolis noms sur scène, jugez par vous même : Carcass, Enslaved, Entombed AD, Stoned Jesus, My Sleeping Karma, The Vintage Caravan, Tormentor, TGOO

Tout commençait dès le vendredi après midi, assez tôt. Trop tôt pour un Nantais comme moi pour réussir à s’extirper des bouchons nantais et rennais et arriver à l’heure. Qu’importe, la profusion de groupes m’aidera à oublier que j’ai raté Somali Yacht Club une nouvelle fois (décidément) et Hexecutor (que j’avais vus l’an dernier au Samaïn Festival, tout près à la Mézières).

STONED JESUS

C’est donc avec les ukrainiens de STONED JESUS que j’allais lancer de la meilleure des manières mon festival. 40 minutes seulement et 5 titres, mais du bon rien que du bon. 2 nouveaux morceaux issus de “Pilgrims” le dernier opus sorti en juillet dernier et bien sur un accueil triomphal pour les “must play” tels que “Black Woods” et surtout “I’m The Mountain“, sur lequel le trio s’est amusé à faire durer le plaisir. Une bien belle entame !




ENTOMBED AD

Le temps de se poser et d’aller découvrir le bar, c’est déjà les légendes de ENTOMBED A.D. qui se présentent sur scène. Les suédois dont l’existence sous ce nom ne date que de 2014 et du départ de Alex Hellid, guitariste et l’un des fondateurs de Entombed. Avec ce petit ajout de deux lettres, tout conflit juridique sur le nom du groupe était évité lors de la sortie de l’album Back to the Front.

C’est au final un lineup quasi complet qui s’est donc présenté pour un set de 50 minutes, soit dit en passant à 80% composé de titres de Entombed sans le AD (donc quelque part, des covers… cocasse non ?).

Impasse faite sur VADER pour cause de restauration/réhydratation et de retour pour le surprenant black metal de MASTER’S HAMMER.




MASTER’S HAMMER

Groupe tchèque ayant officié dans un premier temps entre 1987 et 1995, la formation a connu une grande période de pause avant de reprendre le chemin des studios en 2009.

Depuis lors, deux albums majeurs que sont Fascinator et Formulae. Le tout dernier en date, Fascinator est sorti il y a quelques semaines seulement.

Un peu désarçonné dans un premier temps par le décalage son/images (je trouve que le frontman a une bonne tête a jouer du rock’n roll avec son chapeau et ses moustaches à la Lemmy mais finalement non, c’est bien du black) j’ai progressivement pénétré dans l’univers d’un black metal mélodique et finalement assez agréable. Découverte du jour pour ma part.

Le temps d’une nouvelle pause nécessaire avant d’embarquer pour un voyage particulier, celui de AMENRA.




AMENRA

Déjà l’intro de “Boden” retentit, frontman agenouillé dos au public frappant des “claves” métalliques l’une sur l’autre. Le voyage onirique commence.
Point d’orgue de cette soirée, les belges ont clairement collé la “mandale” du jour à l’assistance, n’en déplaise au quelques (trop nombreux) abrutis imbibés et infoutus de respecter un tant soit peu le caractère intérieur d’un post metal qui les dépasse : non, gueuler “apoil” sur tous les groupes n’est pas forcément un truc cool. Je trouve malheureusement ce genre d’irrespect de plus en plus présent sur les styles comme le post, le doom ou le dark ambient …

Peu importe, la formation est au dessus de cela. Tellement au dessus. On embarque avec eux pour un périple dans les étoiles, intemporel, le son se mêlant à la lumière, intense et enfumée, les phases oniriques alternant avec des phases plus brutales et toujours sans soudure, enchaînant a la perfection.

Il va sans dire qu’après une heure de set, les trois quarts du public sont ressortis hagards et groggy par tant de mysticisme et de puissance, peinant à ramper jusqu’au bar pour retrouver pied à terre dans la réalité.




ENSLAVED

Les norvégiens avaient concocté un set particulier le “Back to the North set”, basé sur les opus “Hordanes Land“, “Vikingligr Veldi“, “Frost” et “E“.

Avec seulement 3 titres issus des deux derniers albums, le groupe souhaitait faire plaisir à ses fans de la première heure, et cela semble avoir été le cas au vu de l’engouement du public à reprendre tout le début du set (Loke, Fenris ou Vetrarnott).

Malgré tout j’avoue avoir eu du mal à rentrer dedans. Fatigue ou bien effet post Amenra ? Pas convaincu non plus par le son sur ce set alors que je l’avais trouvé parfait la plupart du temps.

J’ai fini tranquillement le show en fond de salle un peu plus au calme mais je me demande si finir sur Amenra cette première soirée n’aurait pas été un cheminement musical plus logique…

Quoi qu’il en soit, cette première journée était belle et une bonne (et courte) nuit plus tard, on re attaquait avec le menu du second jour. Et non des moindres !


Entombed AD

Entombed AD

Entombed AD

Entombed AD

Entombed AD

Stoned Jesus

Stoned Jesus

Stoned Jesus

Stoned Jesus

Stoned Jesus

Stoned Jesus

Stoned Jesus

Master's Hammer

Master's Hammer

Master's Hammer

Master's Hammer

Master's Hammer

Amenra

Amenra

Amenra

Amenra

Enslaved

Enslaved

Enslaved

Enslaved

Enslaved

Enslaved

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017