Les 20 ans de Garmonbozia
L’étage – Rennes
Samedi 27  octobre 2018

 


THE VINTAGE CARAVAN

Et pour ouvrir le bal, les petits prodiges islandais de THE VINTAGE CARAVAN. Exceptionnels de maturité, le jeune trio qui doit avoir dans les 25 ans de moyenne d’âge affiche déjà 4 albums studios dont le dernier signé chez Nuclear Blast (Gateways).

Ce show s’inscrivait donc dans la tournée “Gateways Tour” et le petit set de 7 titres laissait 3 nouveaux morceaux pour 4 anciens dont le déjà mythique “Babylon“. Coté style, le trio porte bien son nom et officie dans un registre “classic rock” avec une teinte très seventies, voire des influences blues.

Un très bon moment qui m’aura paru trop court mais qu’on ira prolonger au merch à discuter avec 3 garçons très accessibles.




INSANITY ALERT

Changement radical tant dans le style musical que dans le visuel avec les “allumés” de INSANITY ALERT.

Le groupe qui se décrit lui même comme “alpine thrash assault” excelle dans un thrash speed et brut de fonderie avec une pointe non dissimulée de dérision et de burlesque, en témoigneront les plots de chantiers qui volent, la tenue de sumo du frontman sur les 2 premiers morceaux ou encore les multiples pancartes appelant le public à en découdre dans le pit (“let’s circle pit” par exemple.

Outre un répertoire bien à lui, le groupe se distingue par sa reprise adaptée de Iron MaidenRun To The Hills“, devenue pour l’occasion “run to the pit, mosh for your lives…”

Frais et barré, le groupe autrichien est incontestablement une bête de scène à goûter en live.

Impasse nécessaire sur le groupe Misanthrope dont on me dira le plus grand bien mais malheureusement, il faut bien aussi aller grailler un bout pour tenir la soirée.




THE GREAT OLD ONES

De retour pour assister au show de THE GREAT OLD ONES.

Les bordelais étaient de nouveau de passage dans la région,après être venu le dimanche sous la temple du Hellfest en juin dernier.

Leur univers si particulier est consacré à l’oeuvre de HP Lovecraft. On reconnait notamment dans le cerclage du pied de micro caractéristique la créature “Cthulhu”, divinité extra-terrestre indescriptible et née en 1928 dans l’oeuvre de Lovecraft. Présenté comme prêtre des grands anciens, la légende de Cthulhu inspire ainsi le nom du groupe THE GREAT OLD ONES. Et les grands anciens justement nous ont régalé d’un set puissant et envoutant, dans une ambiance lumineuse sombre et mystérieuse, très bleutée, propice à l’immersion (un peu moins aux photos) dans l’univers bien particulier de Lovecraft.




MY SLEEPING KARMA

Alors soyons clairs je ne serai pas objectif sur ce groupe car en tant que pure groupie de MY SLEEPING KARMA depuis maintenant quelques années j’étais conquis d’avance par le voyage chamanique proposé par leur French Love Set.

Celui-ci reprend à peu de choses près la setlist du tout dernier live album Mela Ananda que je vous recommande vivement et qui m’accompagnait dans la voiture en venant au festival.

Tout tremblant d’émotion devant mes teutons préférés j’avoue avoir eu quelques difficultés à shooter (bon les lumières étaient éteintes aussi. Quoi il y avait des lumières ? Ah ben pas beaucoup alors ! Des bougies peut-être…).

Depuis 2006 et le premier album éponyme du groupe de psych rock instrumental, les succès se sont enchaînés (5 albums dont les deux derniers Soma et Moshka sont magnifiques) avec une première participation en 2011 au Helfest puis une seconde en 2013.

Après une mise en bouche sur les 3 premiers morceaux, le set s’envole littéralement lorsque retentissent les premières volutes du déjà grand classique “Ephedra“, immédiatement suivi d’un autre morceau tout aussi énorme “Vayu” et sa construction tout en montagne russe portant tout un chacun au septième ciel avant de retomber tout en zénitude en fin de morceau. un de mes préférés pour le coup, celui que je trouve le plus complet dans son cheminement.

Une dernière envolée psychédélique puissante avec “Brahama” et un rappel avant de laisser le public tout groggy à peine capable de ramper jusqu’au bar … Das war wunderbar. MSK danke für alles !




TORMENTOR

Tormentor est un groupe originaire de Budapest en Hongrie et officiant dans un registre de base plutôt thrash rapide avec des accents de black metal rappelant le folklore de la hongrie.

Tête de proue du groupe, Attila Csihar est notoirement connu pour ses prestations avec le groupe norvégien Mayhem qu’il avait intégré bien après avoir démarré le projet Tormentor. Pas facilement reconnaissable au premier coup d’oeil car les prestations du groupe de black norvégien se font en règle générale dans une pénombre assez prononcée.

Interrompu dès 1991, le groupe avait redémarré en 1999 et a sorti en 2017 sont dernier album “Morbid Realization“.

Une bonne surprise scénique pour beaucoup (et pour moi le premier, assistant à leur concert pour la première fois).




CARCASS

Ils étaient les têtes d’affiche de ce second soir et ils n’ont pas déçu.

Les britanniques ont donné la leçon et la mandale du soir. Initialement (dès 1986) sur un style grindcore, le groupe a progressivement migré vers un death metal melodique un brin plus accessible mais toujours a couper au cordeau tant l’orchestration est d’une précision chirurgicale.

On comprend dès lors le titre de l’opus “Surgical Steel“, sorti en 2013 et dont 4 titres étaient issus dans ce set.

Clairement le son était carré, propre, réglé comme du papier à musique, tout était parfaitement maîtrisé. Impressionnant de rigueur et de maîtrise. Du grand CARCASS.

Il restait le cover de Motorhead à voir (Bömbers) mais la pitoyable prestation de Abbath au moment du montage et des balances m’a finalement dissuadé d’aller perdre mon temps à ce “concert”. Je me suis contenté d’un “Ace of Spades” pas trop dégueulasse balancé en tout début de set et suis parti honorer les charmantes personnes qui travaillaient au bar. De ce que j’en ai entendu, il ne semble pas que j’aie vraiment perdu mon temps. Le live report de Bömbers sera peut-être dispo sur “comedie” d’ici peu…




EN BREF

C’était une chouette fête que nous avait concocté la belle équipe de GARMONBOZIA INC pour ses 20 ans et on rend hommage à tout le boulot fait depuis ce temps par les bénévoles de l’association. Revoir toutes ces affiches au mur nous rappelant le nombre d’événements organisés était un appel au respect qui s’impose envers de tels passionnés.

L’affiche était belle, l’ambiance aussi, on a pris du plaisir a recroiser plein de visages connus, à partager de beaux moments musicaux et conviviaux, tout simplement…

Car c’est aussi ça le fruit du travail de toutes les associations qui œuvrent chaque jour pour que la culture ne se réduise pas à la nourriture aseptisée que les majors de l’industrie voudraient nous voir gober : créer du lien, créer des lieux ou des artistes peuvent se produire, faire une place à une musique qui ne bénéficie pas des médias mainstream et promouvoir la diversité. Pour tout ça, on dit merci et on espère déjà être là pour les 30 ans !


The Vintage Caravan

The Vintage Caravan

The Vintage Caravan

The Vintage Caravan

The Vintage Caravan

The Vintage Caravan

The Vintage Caravan

Insanity Alert

Insanity Alert

Insanity Alert

Insanity Alert

Insanity Alert

The Great Old Ones

The Great Old Ones

The Great Old Ones

The Great Old Ones

The Great Old Ones

The Great Old Ones

The Great Old Ones

My Sleeping Karma

My Sleeping Karma

My Sleeping Karma

My Sleeping Karma

My Sleeping Karma

My Sleeping Karma

My Sleeping Karma

Tormentor

Tormentor

Tormentor

Tormentor

Tormentor

Tormentor

Tormentor

Tormentor

Carcass

Carcass

Carcass

Carcass

Carcass

Carcass

Carcass

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017