Among The Living
Live Report

Marta Ren & The Groovelvets + Hannah Williams & The Affirmations @Mains d’œuvre St Ouen

Marta Ren & The Groovelvets + Hannah Williams & The Affirmations
Mains d’œuvre à Saint Ouen
Mercredi 1 mars 2017



Le label italien RecordKicks offre un sacré plateau soul en ce 1er Mars pluvieux. Voyez plutôt : Martan Ren & The Groovelvets avec Hannah Williams & The Affirmations en première partie. De quoi satisfaire les oreilles les plus exigeantes. Initialement prévue au Tamanoir de Gennevillers, la soirée est déplacée à Mains d’œuvres à Saint Ouen. Rien de très gênant pour les spectateurs qui n’ont qu’un changement de branche de la ligne 13 à opérer. On passe effectivement du métro Les Courtilles au métro Garibaldi. 

Avant le concert, public et musiciens se côtoient dans la grande salle où les uns mangent un en-cas, les autres boivent une bière. On y voit certains membres des Affirmations. Hannah fera une courte apparition. Martan Ren arrive avec ses Groovelvets et toute la troupe de prendre son dîner. Cette proximité avec les artistes, cette possibilité de se poser avant le concert rendent ce début de soirée bien agréable et plutôt convivial. Mais passons dans la salle de concert, les choses sérieuses vont bientôt commencer. 

Il est 21h00 quand les Affirmations montent sur scène, devant une salle peu remplie. ‘7 AM to Seville’ démarre la soirée toute en tranquillité, bien agréable. Hannah rejoint ensuite ses musiciens sur les planches. La scène est petite, le groupe la remplit pleinement, guitariste et clavier seront d’ailleurs peu visibles cachés, l’un derrière les choristes Victoria Klewin et Hannah Nicholson, l’autre derrière la section cuivre.

Très vite, Hannah et ses choristes se mettent à l‘aise, pieds nus sur scène. Avant ‘Fool’, la chanteuse s’adressera au public, s’excusant du peu de mots en français qu’elle connaît, saluant Marta Ren. Le public peu nombreux est clairement réceptif ; certains ont même fait deux heures de route pour venir à Saint Ouen.

Late Nights & Heartbreak’ calme le jeu après ‘Still In My Head’ et avant le très beau ‘Another Sunrise’. Marta, très charismatique, très communicative, très enjouée, s’adresse une nouvelle fois au public, revenant sur son concert de l’Alimentation Générale, indiquant que ce concert à Saint-Ouen est son deuxième concert à Paris, évoquant à nouveau Marta Ren en soulignant le succès que celle-ci connaît en France. Succès qui selon ses propres dires arrange ses affaires car les deux chanteuses sont sur le même label. Elle indique aussi reconnaître certains visages.

Avant de lancer ‘In Your Arms’, l’anglaise demande qui est amoureux ici, qualifiant Paris de ville de l’amour…et du sexe, déclenchant de francs rires côté choriste. Belle illustration de la décontraction  et de la connivence entre les chanteuses qui ont à plusieurs reprises l’occasion d’unir leur voix pour de beaux passages a cappela. La guitare qui claque introduit ensuite l’excellent ‘Ain’t Enough’ bientôt rejointe par de superbes cuivres.

Dazed And Confused’, magnifique reprise de Led Zeppelin, ultra intelligente, arrive enfin. De bonnes reprises, le monde du métal en connaît plein.  Lacuna Coil ou Manson avec Depeche Mode, Alien Ant Farm avec Mickaël Jackson, Trust avec les Stones, Limp Bizkit avec les Who (ah non pas celle-là). Il s’agit « simplement » de rajouter des guitares sur des titres déjà très efficaces et en faire un sacré morceau. Mais remanier un monument hard-rock et toutes ses guitares hurlantes pour offrir un excellent morceau soul, magnifique de feeling, reste une prouesse plus qu’intéressante.

Women Got Soul’ clôture ce premier concert vers 22h15 ; quelle belle entrée en matière pour cette soirée des divas soul de RecordKicks !



La salle ne sera malheureusement pas énormément plus remplie pour accueillir la tête d’affiche du soir et ses Groovelvets qui montent sur scène pour une introduction instrumentale avant l’arrivée de Marta, ultra sexy dans sa robe noire très courte.

Don’t Look’ met tout de suite en valeur les musiciens avec un solo de guitare et un autre de trompette. Comme pour le groupe précédent, la connivence entre musiciens et chanteuse est évidente et fait plaisir à constater. Clé du succès ?

Après le passage de Hannah, on sent une intensité moindre en ce début de concert, baisse rapidement balayée dès l’excellent ‘2 Kinds Of Men’ qui met l’ambiance dans le bon sens et reçoit un gros succès auprès du public. ‘Hit Me’ permet de reprendre ses esprits et de constater combien la voix de Marta peut être puissante. Intense morceau qui offre au public un court solo de batterie.
Sur scène, Marta est pleine d’énergie, campée sur ses deux jambes, dansante, headbanguant même à la manière des plus beaux fans de métal. ‘Smiling Faces’ langoureux à souhait, très beau, ‘So Long’, envoutant en diable, permettent de continuer cette belle soirée soul. Marta finit par terre accompagnée de son bassiste et de son guitariste, tous tout sourires. Vraiment agréable cette joie qui transparaît des musiciens. ’I Wanna Go Back’ nous emmène à la pause rappel, sous les applaudissements nourris du public présent.

Le groupe revient sur une reprise des Rolling Stones, ‘(I Can’t Get No) Satisfaction’. Rolling Stones, The Doors, les références vont bien au-delà de l’univers soul et c’est tant mieux. L’excellent et enjoué ‘Summer’s Gone’ met un terme à ce très bon concert.



Cette excellente soirée soul que deux belles artistes ont animé, chacune dans leur style et chacune avec une grande qualité scénique et musicale aurait largement mérité une meilleure audience. Ne serait-ce que pour la reprise de ‘Dazed And Condused’ : il serait stupide de réduire cette soirée à cette chanson – il y a eu beaucoup d’autres choses – toutefois, tout fan de musique, de métal doit avoir entendu ce titre avant de…vivre d’autres belles émotions !

 

 

Setlist Hannah Williams

7 AM To Seville

Tame In The Water

Callin’ Me Back

Fool

Fighting Your Shadows

Still In My Head

Late Nights & Heartbreak

Another Sunrise

In Your Arms

Ain’t Enough

Your Luck Can Change

Dazed And Confused (reprise de Led Zeppelin)

Women Got Soul

 

 

 

SetList Marta Ren

Intro / Don’t Look

I’m Not Your Regular Woman

Release Me

Light My Fire (reprise des Doors)

I’m Coming Home

The Boss A

2 Kinds Of Men

Hit Me

It’s Today

The Boss B

Let’s Talk About The Kids

Smiling Faces

So Long

I Wanna Go Back

Outro

——

Satisfaction (reprise des Rolling Stones)

Summer’s Gone

 

 

Related posts

HELLFEST 2018 – Day 1

Stephan Birlouez

DRAGONFORCE – TWILIGHT FORCE

Emmanuelle Neveu

IGORRR – HORSKH @Le Trianon Paris

Stephan Birlouez

1 commentaire

rockfour 8 mars 2017 at 14 h 58 min

oui, c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de personnes à de tels concerts en banlieue surtout qu’ils ont lieu dans des salles à taille humaine et à des tarifs hyper avantageux. Pour ma part, j’avais prévu d’y aller mais le changement du Tamanoir à Mains d’Oeuvres et le fait qu’à Saint -Ouen, c’est hyper difficile de se garer, m’ont refroidi. En plus, il pleuvait cette soirée-là, donc mon amour pour les Excitements, Dustaphonics et autres Sharon Jones (R.I.P.) est passé à la trappe…Dommage car votre compte-rendu a l’air hyper alléchant…

Répondre

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.