Among The Living
Live Report

Molly JOHNSON concert au New Morning


Molly JOHNSON – Le NEW MORNING – 17 Septembre  2014
 
 
Une fois de plus le NEW MORNING nous gâte ce soir avec une programmation frisant l’excellence en offrant ses planches à la talentueuse Molly Johnson.
 
L’ambiance feutrée du lieu pose déjà le décor pour une soirée qui tiendra toute ses promesses, devant un parterre bigarré entre esthètes et amateurs éclairés. C’est donc devant un public sage et attentif que la divine Molly fait son entrée sur scène accompagnée de compagnons de longue date en la personne de Mike Downes à la contrebasse et de Robi Botos au piano.
 
 
 
Celle qui a commencé sa carrière dans un style pop/rock a rapidement trouvé sa voie (voix) et la reconnaissance auprès des amateurs de Jazz. Avec son dernier opus en date, Because of Billie, elle ajoute au mimétisme un nombre de reprises savoureuses, hommage à une idole qui a été le fil conducteur de sa carrière.
En à peine deux titres Molly et la délicatesse de sa voix, briseront la glace entre elle et son public. Distillant un Jazz classique en feulant, la lionne est maitresse en son territoire et occupe tout l’espace. Sa voix enchante, faisant vibrer les cordes sensibles. Molly  réveille peu à peu le New Morning, elle rayonne  dans sa robe sage, sa timidité cédant la place  à une jovialité non feinte qui fera tomber les dernières résistances de la salle.  Lady sings the Blues ce soir au New Morning !
 
 
 
Cheveux tirés, coiffés d’une fleur blanche tout comme Billie l’était, Molly nous offre ce soir un tour de chant sublime. Il suffit juste de fermer les yeux pour s’imaginer au Café Society de New York à la fin des années 30. La salle est aux anges et participative, le New Morning a quasiment fait le plein.
Quel bonheur d’entendre l’interprétation que fait Molly de Solitude . Une reprise de Duke Ellington qui vous donne la chair de poule tant la sensibilité qu’y met la canadienne est touchante.
Now or Never de Billie Holiday fut un autre grand moment, parmi tant d’autres, de cette soirée, tout comme God Bless The Child
 
 
 
La complicité entre Molly et ses musiciens force le respect. Échangeant des quolibets, jouant à se renvoyer la balle à coup de  solos savoureux sur Summertime, Mollyfeignant une moue ennuyée face à ces démonstrations techniques, le jeu fait le bonheur d’une salle hilare.
1H30 de moments tendres, intenses, parfois graves et souvent joyeux, Molly réussie le pari de vous faire passer par des états de félicité insoupçonnés.  
 
 
 
Après un premier rappel  sur un Summertime suave et poignant,  drapée dans un châle blanc, c’est sur Mean to Me que le trio quittera définitivement la scène après 1h30 de Jazz talentueux et groovy.
Une grande voix du Jazz s’est produite ce soir au New Morning, laissant des étoiles plein les yeux des chanceux présents dans la salle. 
 

Related posts

(culture) METAL SPRING NIGHT

Emmanuelle Neveu

Rock’N Festival 2015

Stephan Birlouez

Anneke van Giersbergen – Attraction Theory @ Au Petit Bain Paris

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.