Among The Living
Live Report

ULI JON ROTH live @Petit Bain Paris

ULI JON ROTH
« Tokyo Tapes Revisited »
Petit Bain – Paris

Uli Jon Roth live


Etait-il possible de rater ce maestro de la 6 cordes qu’est ULI JON ROTH, moi qui ai été bercé par ce somptueux Tokyo Tapes qui hante encore les méandres de mes souvenirs ? La réponse est bien évidemment NON !
C’est fort d’un nouvel opus revisitant ce live ultime que le maitre nous revient pour transporter le Petit Bain et son public à travers une faille temporelle jusqu’à la fin des 70’s. C’est à guichet fermé qu’Uli et son groupe viennent défendre cette dernière galette sur scène, rejouant une bonne partie du Tokyo Tapes original sur lequel il officiait avec sa patte hendrixienne reconnaissable entre mille.
Il faut dire que ce  Tokyo Tapes Revisited Live in Japanenregistré au Nakano Sun Plaza, salle ou avait été capté le Tokyo Tapes de 78,  est un excellent album riche en émotions et symboliques.
C’est donc un public 100% acquis à la cause qui accueille ULI JON ROTH et ses acolytes venus seuls ce soir, sans interférences temporelles pour une osmose parfaite.  La setlist parle d’elle-même. Jouant quasiment l’album en entier et  presque dans l’ordre, Uli s’attache à reproduire la scène dans ses moindres détails. Perfectionniste et guitariste hors pair, il reste discret, ne s’imposant pas sur le devant de la scène et laissant ses musiciens prendre leurs marques.

Ouvrant sur l’imparable All Night Long (qui ouvrait également l’original), le groupe donne le ton et la machine à voyager dans le temps démarre sans accrocs.
Le touché est juste, l’implication d’Uli toujours là et le rendu des titres du Tokyo Tapes plutôt classieux. 




Inutile de vous faire un dessin quant à l’implication et la réaction du public lorsque fusent les premières notes de We ‘ll Burn The Sky suivi de In Trance qui donne un coup de grâce au potentiel septique dans la salle.  On y est !
Fly To The Rainbow vient marquer la fin de cette première heure de réjouissance,  pour un entracte de 15 minutes avant d’attaquer la suite.
Uli et sa bande reviennent sur scène pour attaquer la seconde partie du concert en lançant le magnifique Pictured Life sous l’ovation unanime du public. Même si la voix de Nathan James ne souffre pas la comparaison avec celle de Klaus Meine, il faut reconnaitre que le lascar assure et colle plutôt bien aux compositions. Le reste de la bande n’est pas à la peine, affuté et maitrisant parfaitement son sujet, il laisse un boulevard au Maestro pour ses digressions guitaristiques sur lesquelles sont rivées toutes les attentions.
Polar Nights, Dark Lady, tout file à une vitesse folle dans une atmosphère surchauffée, et déjà on arrive au rappel.
Apres un Yellow Raven, tiré de l’album Virgin Killer (au même titre que Hell Cat qui seront les deux incartades au Tokyo Tapes de la soirée), Uli nous balance les incontournable All Along the Watchtower et Little Wing collant à l’interprétation de son idole Jimmy Hendrix.

Le capital sympathie du bonhomme est énorme, son accessibilité également. Il se prêtera aux dédicaces et autres selfies après le set. C’est un public comblé et visiblement heureux qui débarque de la péniche, reprenant pied dans ce satanée 21eme siècle tellement moins peace & love.

Un grand merci à GARMONBOZIA pour cette affiche et d’avoir rendu ce report possible.



 

 

 

Set1

All Night Long

Longing for Fire

The Sails of Charon

Sun in My Hand

We’ll Burn the Sky

In Trance

Rainbow Dream Prelude (acoustic)

Fly to the Rainbow

 

Set2

Pictured Life

Catch Your Train

Polar Nights

Hell Cat

Dark Lady

Rappel

Yellow Raven

All Along the Watchtower (Dylan)

Little Wing (Hendrix)

 

Related posts

COLDRAIN – Wage War – Counting Days

Stephan Birlouez

HELLFEST 2018 – Première impression à chaud.

Stephan Birlouez

PUNISH YOURSELF + DEAD SEXY INC

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.