Among The Living
NewsVideos

BASTARÐUR, le projet crust punk du chanteur/guitariste de SÓLSTAFIR

BASTARÐUR , le projet crust punk du chanteur/guitariste de SÓLSTAFIR Aðalbjörn « Addi » Tryggvason et Birgir Jónsson , vient de sortir le deuxième single de leur nouvel album.


Le groupe sortira son premier album, « Satan’s Loss of Son« , le 29 octobre 2021. Les précommandes sont disponibles dès maintenant dans la boutique Season of Mist ICI .


Track-list:
1. Viral Tumor (03:37)
2. Neonlight Blitzkrieg (04:20)
3. Satan’s Loss of Son (03:21)
4. Burn (03:30)
5. The Whispering Beast (03:41)
6. Black Flag Fools (02:38)
7. Afturhalds Kommatittir (02:53)
8. Rise Up (04:20)
Total: 0:28:20

Line-up:
Adalbjörn Tryggvason – Vocals/guitar/bass
Birgir Jónsson – Drums
 
Guest musicians:

Guest vocals on « Neonlight Blitzkrieg » by Marc Grewe
Guitar leads on « Burn » by Ragnar Zolberg
Vocals on « Black Flag Fools » by Alan Averill
Backing vocals on « Afturhalds Kommatittir » by Ásgeir Trausti, Júlli T and Siggi Hjálmur.
Guitar leads on « Neonlight Blitzkrieg » by Thrainn Árni Baldvinsson
Bass solo on « Viral Tumor » by Flosi Þorgeirsson
Guitar leads on « Viral Tumor » by Ragnar Zolberg and Thráinn Árni Baldvinsson

Le chanteur/guitariste Aðalbjörn Tryggvason a toujours porté ses vastes influences musicales sur sa manche. Qu’il s’agisse d’un autocollant ENTOMBED arborant sa guitare, faisant la queue à Ennio Morricone avant un set, ou rendant hommage à Lemmy Kilmister avec sa sensibilité de cow-boy, ce n’est un secret pour personne que son amour pour la musique ne peut être contenu dans aucun genre. Maintenant, Tryggvason porte son adoration pour le crust punk à un nouveau niveau passionnant avec son dernier projet, BASTARÐUR , qui canalise des influences telles que NAPALM DEATH, TERRORIZER, MOTÖRHEAD et DISFEAR.


Le groupe est né lors de troubles personnels.

« L’idée d’écrire du death metal dans la veine du vieux ENTOMBED est venue en 2018 », a déclaré Tryggvason à propos de la création du projet. « N’étant pas capable de canaliser mon amour pour une telle musique à travers mon groupe principal [SÓLSTAFIR], j’ai commencé à écrire des riffs, et les riffs sont devenus des chansons, et tout d’un coup, il y avait plus d’éléments crust punk que je ne l’avais prévu. » Et pourtant, malgré le départ apparent du son de SÓLSTAFIR, la voix caractéristique de Tryggvason et de brefs moments de texture atmosphérique colorent le disque de nuances familières qui sonnent fidèlement à son identité musicale fondamentale.

Le groupe est né lors de troubles personnels, un excellent exemple de transformation d’une situation négative en une opportunité positive. « Vivant avec mes parents après une rupture amoureuse et étant au chômage, j’ai installé un petit studio dans le garage de mon père, et après quelques mois, il y avait un album de matériel », explique Tryggvason. « Moi et mon bon pote Birgir Jónsson, surtout connu pour son travail avec le groupe de métal islandais DIMMA, avions parlé pendant des années de faire de la musique ensemble, et cela semblait le moment idéal, alors nous nous sommes installés dans un studio avec l’ancien gars du son live de SÓLSTAFIR Jóhann et enregistré l’album en quelques jours.

 

Les débuts de BASTARÐUR s’inspirent également du passé musical de Tryggvason.

Tryggvason a fait appel à plusieurs autres co-conspirateurs pour contribuer à sa vision. Les voix des invités sont attribuées à Marc Grewe (MORGOTH/INSIDIOUS DISEASE) et Alan Averill (PRIMORIDIAL), ce dernier ayant également écrit les paroles de deux des morceaux de l’album. Certains des solos de guitare époustouflants ont été gérés par Ragnar Zolberg, que les fans de SÓLSTAFIR connaissent peut-être car il a joué à la basse pour le groupe lors de concerts occasionnels, et Thrainn de SKÁLMÖLD. « J’ose les appeler Hanneman/Roi d’Islande », dit Tryggvason à propos de la talentueuse paire d’hommes à la hache.

Les débuts de BASTARÐUR s’inspirent également du passé musical lointain de Tryggvason et de ses débuts rudimentaires. « J’étais dans un groupe punk appelé BÖLVUN, où je jouais de la batterie », explique-t-il. « « Afturhalds Kommatittir » est de ce groupe, nous avons donc demandé à Ingi Thor Pálsson et Flosi Þorgeirsson de jouer sur cette chanson. Flosi fait également un solo de basse sur « Viral Tumor« .


 

Related posts

AVATAR annonce 3 concerts en France !

Stephan Birlouez

RAGE AGAINST THE MACHINE de retour en France à la rentrée?

Stephan Birlouez

United Guitars Vol. 3 : Un nouvel album et 32 000 euros de matos à gagner!

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.