Among The Living
Chroniques Albums

21 OCTAYNE – Rencontre à Paris le 22 fevrier 2014


C’est dans le cadre feutré d’un salon privé du Crown Plaza à Paris que 21 Octayne nous a reçu ce samedi 22 février afin de nous présenter leur nouveau-né Into The Open.  Hagen Grohe (Chant), Marco Wriedt(guitare)  et Alex Landenburg sont présent, en maitres de cérémonie pour accompagner l’écoute de ce nouvel opus.
Les allemands ne sont pas des novices loin de là, ayant tous une grande expérience musicale, ils ont fusionnés leurs diverses influences afin de livrer un album libre de tout carcan stylistique et sans contraintes. 
Hagen, le chanteur, a officié aux cotes de Joe Perry (Aerosmith) sur le dernier album en date de son projet, Marcolui tenait les six cordes pour AXXIS et Alex quant à lui martelait les futs pour Rhapsody.
Apres quelques rafraichissements nous passons dans le vif du sujet avec l’écoute du méfait, commenté titre à titre par les membres du groupe.

 
Dès le premier titre on sent que l’on a à faire à des musiciens expérimentés. She’s Killing Me ouvre fort avec un style très catchy et groovant, remarquablement servi par la voix d’Hagenqui colle parfaitement à la compo.  Inévitablement on pourra faire un parallèle avec Aerosmith dans son phrasé, mais la comparaison s’arrête là ! 

Marco se pose comme un vrai virtuose de la guitare, les riffs sont efficaces et touchent juste ! Je trouve que l’on retrouve du Living Color sur ce titre, avec une touche à la Vernon Reid sur les parties de guitares. La basse est juste savoureuse, claquant et groovant provocant un mélange de genre tout à fait réussi. La section rythmique est une machine bien huilée qui donne ce côté bien heavy et rock à l’ensemble de l’album.

Dear Friend est du même tonneau, alternant des passages heavy avec d’autres plus aeriens s’appuyant sur des vocaux plus progressif dans le style. Dans la plus pure tradition d’un Heavy Rock, ce morceau fait appel aux classiques du genre. 
Avec Turn The World on a un titre calibré pour un passage radio. Griffé Hard Rock FM, ce titre est très propres et léché, avec une partie guitare sans accrocs.  
 Dont’ Turn Away est le parfait exemple de ce que 21 Octayne peut offrir de meilleur sur album, avec une savante composition qui marie tous les styles des membres du groupe. Avec son ouverture en slap sur une basse qui groove méchamment, une rythmique incisive et une guitare de haut vol, ce titre catchy ne laissera personne indiffèrent.  
Pour My Teddy Bear Marco explique que pour lui ce titre résume à lui seul l’album. Et il n’a pas tort ! Ce titre est tres technique et bourré de contres temps parfois déconcertants mais toujours maitrisés. Ce morceau est riche, à l’image de l’album il faut s’en dire, la production vraiment énorme et les musiciens s’en donnent à cœur joie cela se sent. 
On passe par du « Epic Heavy Ballad » (Dixit Marco) sur Into The Open ce en quoi il n’a pas entièrement tort. Entre Ballade et Rock bien couillu, la frontière est mince et difficile à appréhender. 
Me Myself And I, le titre préféré d’Hagen, est également le morceau qui m’a le plus touchée. Avec une ouverture assez mystique à la limite orientale, les percussions tribales martelées par un maestro qu’est Alex,  cette compo est une vraie réussite. 
The Heart (Save Me) dont ils ont tirés leur vidéo, s’est classé en décembre N°1 des charts  Hard Rock d’Amazon en Allemagne. Un bon Hard Rock bien gras et technique qui vous fera battre la mesure sans que vous y pensiez.  Tout comme le reste de l’album, ce titre viendra vous surprendre par ses contre temps, ça haute technicité et ses refrains attractifs. 
S’en suit Your Life, un rock progressif bien pêchu ou Hagen brille, doté d’une rythmique infaillible et pechu. Encore un excellent titre. 
I Will Always Be Right There, titre acoustique, signe la ballade de l’album dans la plus pure tradition Pop Rock US. Le duo Hagen/Marcoest tout juste succulent. Un vrai régal !
Gros contraste avec Leave My Head qui envoi du lourd avec un début très heavy et de grosses percus. L’atmosphère de ce titre est très bonne, appuyée par une reverb bien sentie sur  les solis de Marco. Un Must
Pour clore la galette, Come Alive  distillera encore une touche progressive à un album très bien construit et homogène. Avec une petite touche de Trevor Rabin dans certaines descentes de manche, ce titre est un modèle du genre. Propre et efficace !
Voilà dans les grandes lignes mon impression à chaud de l’écoute du premier album de 21 OCTAYNE. Mariant une multitude d’influences plus improbables les unes que les autres, les allemands ont réussis une parfaite alchimie avec Into The Open.
Venant tous d’univers musicaux différents, ils ont brillamment su mettre à profit leur diversité pour nous livrer une œuvre abouti et remarquablement bien construite.  La production est évidement à la hauteur des compositions, et nul doute que cet opus trouvera un large succès tant il est accessible par tous.
Cerise sur le gateau, nous aurons le droit à 3 titres acoustiques interprétés avec brio par Hagen et Marco. Un vrai régal pour les sens.
Rendez-vous est pris pour le 21 mai prochain, date de la sortie mondiale de cette réussite !
TRACKLIST
1
1.       She’s Killing Me
2.       Dear Friend
3.       Turn The World
4.       Don’t Turn Away
5.       My Teddy Bear
6.       Into The Open
7.       Me Myself And I
8.       The Heart (Save Me)
9.       Your Life
10.   I Will Always Be Right There
11.   Leave My Head

12.  Come Alive

Related posts

DAWN HARBOR – Half A World Away

Stephan Birlouez

NOSTROMO – Narrenschiff

Stephan Birlouez

Sortilège – Phœnix

Karalyn

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.