Among The Living
Chroniques Albums

IT CAME FROM BENEATH – Clair – Obscur

IT CAME FROM BENEATH - Clair – ObscurIT CAME FROM BENEATHClair – Obscur

Sortie Novembre 2018

Léo Muller : Vocals
Julien Ropert : Drums
Lorenzo Di Biase : Guitar
Nico Colère : Bass
Etn Lpz : Guitar


Bel oxymore que le titre du premier album d’IT CAME FROM BENEATH avec lequel les lyonnais nous offrent un deathcore ultra puissant, mâtiné de parenthèses lumineuses.
La pochette de l’opus résume assez bien le propos. La légèreté d’une plume clouée sans pitié dans le noir. On retrouve cette souplesse sur certains titres, notamment sur Ténèbres qui ouvre le méfait, mais surtout sur le très beau Clair – Obscur et ses notes de piano du meilleur effet.
Mais dans l’ensemble la structure de l’album est beaucoup plus « monolithique » avec une certaine redondance qui tend à trouver que les titres se répètent un peu.
Le quintet est irréprochable sur la maitrise de son sujet.  Léo Muller y est impérial au chant, plongeant les compos dans un maelstrom de noirceur par son chant profond et ténébreux. C’est également le cas de Julien Ropert qui pose ses percussions comme la véritable colonne vertébrale de l’opus.


IT CAME FROM BENEATH - Clair – Obscur



Les guitares aussi aériennes que puissantes élèvent le propos comme sur l’excellent Decline ou encore Clair Oscur, tranchant avec la brutalité primale d’un Fading Lights ou d’un Chased.

Difficile de ne pas aimer cet IT CAME FROM BENEATH tant le travail et le résultat sont au rendez-vous. Certes il n’est pas exempt de défauts, à commencer par cette redondance dont je parlais plus haut et cette difficulté à se départir d’un deathcore « à tout prix » qui semble tenir au groupe.
Certain n’y verront pas d’inconvénient, mais personnellement je préfère leurs compos dans lesquelles le quintet s’aventure sur des chemins plus aériens donnant une dimension finalement plus spectaculaire à l’ensemble. Le contraste, voilà ce qu’il manque un peu à cet album, qui reste au demeurant un excellent album. J’attends une prise de risque plus marquée pour le prochain (mais ce n’est que mon avis, hein). Bravo !


Related posts

PUTERAEON – The Cthulhian Pulse : Call From The Dead City

New Wire

Rescue Rangers – Divisive

Stephan Birlouez

Dødheimsgard – Black Medium Current

New Wire

1 commentaire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.