Among The Living
Interview

Entretien avec Ayron JONES

Nous avons rencontré Ayron Jones lors de son recent passage en France. Il a bien voulu repondre à quelques questions pour Among The Living.

Ayron Jones


Ton premier concert en France remonte en novembre dernier au New Morning, comment gères-tu cette célébrité soudaine ? 

J’ai répondu récemment à cette question pour d’autres journalistes, en réalité tu dois juste baisser la tête et foncer sans te poser trop de questions. Tu dois également faire abstraction de ce que les magazines disent de toi, les vidéos que les gens peuvent poster avec un avis positif ou non.

 Tu seras en première partie des Rolling Stones à Paris, c’est vraiment incroyable ! Je t’ai vu dans une petite salle donc cette fois-ci ce sera énorme.. 

C’est incroyable. C’est la deuxième fois que j’ouvre pour eux, la première fois c’était aux Etats-Unis à Detroit. J’adore Paris, c’est une merveilleuse ville !

Ta popularité dans la scène rock à énormément pris un niveau supérieur, tu joueras même aux Solidays et au Hellfest ! 

Je pense qu’on ne le réalise pas vraiment, pour des gens aux Etats-Unis c’est un peu la routine, contrairement en France ou en Allemagne par exemple. On ne se rend pas forcément de l’impacte que l’on a en tant qu’artiste.

Plusieurs fois tu as ouvert pour des artistes, est-ce différent de jouer dans un stade contrairement à un club/bar ? 

C’est définitivement différent. Quand tu essayes de capter quelqu’un pour un énorme show c’est vraiment plus compliqué. Il faut que le public ressente les messages que tu veux faire passer même lorsque que tu es sur une énorme scène et que tout va très vite comme les changements de matériel.

Tu étais accompagné de musiciens, seront-ils les memes qui t’accompagneront en tournée ? 

Oui ce sont les memes ! Et croyez-moi, ils ont hâte de jouer ici..


AYRON JONES – Child Of The State


Il faut trouver son propre chemin et sa propre voie !

Un deuxième album prochainement ? 

C’est prévu, oui. C’est énormément de travail, on bosse là dessus depuis un moment. Je ne peux pas en parler pour le moment mais il y aura des choses qui vont sortir bientôt, je peux te le garantir. Nous sommes accompagnés de notre producteur qui fait un job remarquable. À suivre dans les prochaines semaines..

Comment décrirais-tu ta musique pour quelqu’un qui ne te connait pas encore ? 

Hum… Je te dirais.. « Si Michael Jackson jouait de la guitare comme Jimi Hendrix dans le groupe de Kurt Cobain ». Ma musique contient beaucoup de soul rock, cela vient de l’endroit ou j’ai vécu et l’influence de nos propres combats.

Quel est ton ressenti sur l’impact des réseaux sociaux pour les artistes ? Ma génération a grandi avec ce type de plateformes, tout le monde peut commenter ta vie sans que tu dis un contrôle particulier.. Et parlons aussi de Spotify, qui est le fast-food de la musique pour moi.. 

Cela dépend de l’utilisation que tu en fais, de ton âge, de tes occupations… Il faut avoir du recul concernant cette double vie que tu peux avoir sur les réseaux sociaux car ce n’est pas la réalité. Ce n’est pas facile pour des jeunes groupes, tu sais, je suis comme tout le monde, je fais aussi des erreurs parfois mais c’est humain. Pour moi, Spotify ou les autres sites sont juste une simple plateforme et c’est comme ça maintenant. Il faut vivre avec, nous n’avons pas le choix.

Cela change aussi de mon époque ou nous avions les vinyles, les CD’s ou autres..

Je dois te poser une dernière question, j’ai commencé à jouer de la guitare il y a exactement un mois.. Aurais-tu un conseil à me donner ou a de jeunes musiciens qui souhaitent se lancer ? 

Fais ton propre style ! N’essaye pas de ressembler à qui que ce soit d’autre, il faut trouver son propre chemin et sa propre voie !

Merci pour cette deuxième interview ! 

Merci à toi !

 

Related posts

Interview KOZH DALL

Stephan Birlouez

RED SUN RISING – Entretien avec Mike Protich

Emmanuelle Neveu

Interview : DUSK OF DELUSION

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.