AMY MACDONALDROSBOROUGH
Elysée Montmartre – Paris
Mardi 26 Mars 2019

 

AMY MACDONALD


Belle soirée que celle du mardi 26 Mars à l’Elysée Montmartre qui accueille ce soir une diva de la scène Indies Rock britannique, Amy Macdonald.
Le beau revient en France pour la promotion de son dernier album Woman Of The World, best of sorti en novembre dernier et qu’elle interprètera en mode acoustique sur l’ensemble de la tournée.

C’est au duo irlandais ROSBOROUGH que revient la lourde tache de mettre en chauffe un public plutôt studieux et discret. ROSBOROUGH c’est avant tout le projet de Glenn Rosborough, compositeur interprète Irlandais de Derry distillant un Rock teinté de folk et à forte émotion.
Le public est attentif, ROSBOROUGH passe très bien devant un Elysée qui peine encore à faire le plein. La performance est très bonne et la voix de Glenn magnifique.
En une demi-heure le duo a conquis sans peine une salle studieuse et sous le charme de l’artiste.



Place à Amy. C’est saluée par une exaltation générale que la belle anglaise fait son entrée devant un Elysée qui s’est maintenant bien rempli. Elle dispose d’un capital sympathie XXL.
La miss ne fait pas dans l’exubérance. Vêtue d’un jean noir troué et d’un chemisier sobre, Amy entame son tour de chant, avec juste des chaussures à paillettes argentées qui tranchent avec le personnage. Elle attaque avec Woman of the World, sa voix chaude emplie l’espace de douceur, le public est d’entrée de jeu sous le charme.
Rapidement elle s’accompagne de sa guitare et enchaine les titres avec toujours un bon mot entre chacun d’eux. Ici une remarque sur l’invasion de touristes dans le coin (et leur propension au clic Instagram) et les interminable marches pour arriver au Sacré Cœur, là un mot sur le Brexit et son incompréhension de certains de ses compatriotes, mais c’est toujours avec humour et bienveillance qu’Amy s’adresse au public.
Elle est accompagnée par deux violonistes, un contre bassiste, un pianiste et un guitariste, donnant à la prestation acoustique une dimension vraiment agréable.
Les classiques sont tous là, de Mr. Rock and Roll à This Is the Life en passant par le superbe Poison Prince qui viendra clore le set de brillante manière. L’ambiance est bon enfant, les spectateurs accompagne le set de clappement de mains, certains dansent même, l’osmose est parfaite.
La voix sure, avec ce timbre si particulier et chaud, Amy a fait des merveilles ce soir.

Amy MacDonald prouve une fois de plus qu’elle n’a rien perdu de son charisme et que c’est une vraie artiste de scène. C’est comblé que chaque spectateur est reparti ce soir, toujours plus apaisé. Bravo.



Woman of the World

Spark

Pride

The Rise & Fall

Never Too Late

Mr. Rock and Roll

Leap of Faith

Dream On

Don’t Tell Me That It’s Over

Give It All Up

Down by the Water

Automatic

Run

Prepare to Fall

This Is the Life

What Happiness Means to Me

Rappel

Left That Body Long Ago

Life in a Beautiful Light

Poison Prince

Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019