Among The Living
Live Report

EISTNAFLUG FESTIVAL, NESKAUPSTADUR, ISLANDE 5 AU 8 JUILLET 2017

EISTNAFLUG FESTIVAL, NESKAUPSTADUR, ISLANDE
5 au 8 juillet 2017

EISTNAFLUG FESTIVAL


C’est dans l’Est de l’Islande que se déroule chaque année depuis 11 ans l’EISTNAFLUG FESTIVAL ou autrement dit le festival des « couilles volantes ».  A 800km de Reykjavik, les habitués n’hésitent pas à descendre en 4×4 ou en motos s’enquillant les kilomètres sans moufter et en continuant de trouver le paysage exceptionnel. Car oui, l’islandais est conservateur et adore son pays, et on le lui rend bien, si tant est que vous ayez pu communiquer avec lui. Il est assez compliqué de rentrer dans les groupes très fermés de ce microcosme si vous ne connaissez personne mais quelques bières BOLI   vous y aideront sans problème.

De 1481 habitants (recensés en 2016) nous passons à quelques uns de plus lors de cet évènement incontournable plébiscité par toute la ville.  L’accès à la région se fait par un  unique tunnel étroit creusé dans la roche et la vue  en surplomb dès la sortie est grandiose.  Quand on sait que l’unique route se termine au bout de Neskaupstadur, on se demande comment un festival de métal s’est retrouvé dans ce coin ? Il faut demander à son créateur Stefan Magnusson, ancien prof de gym qui signa sur un coin de table, face à l’immensité du lieu, avec un copain, cette idée délirante.  Depuis le bougre en aura fait du chemin en gérant un bar puis, plus récemment en rouvrant le HARD ROCK CAFE à Reykjavik. Entouré de quelques irréductibles comme Karl Ottar Petursson et Atli Jarl Martin, qui donnent à l’Eistnaflug toute son âme.



Oubliez tout ce que vous savez ou croyez connaître des festivals. 11 années plus tard, si le fest a toujours eu sa propre identité metal, il a beaucoup changé dans la forme en s’améliorant chaque année mais a su garder son esprit « black ». Les  festivaliers sont des connaisseurs et peuvent se rencontrer sous différentes formes : classique, metalleux ou plus discrètement, femme âgée armée d’aiguilles à tricoter qui continue d’avancer son pull entre deux concert, voire dans le noir si le set ne lui plait pas. Je crois avoir reconnue une de ces grands-mères tricoteuses d’Islande qui sévissent dans la région en toute discrétion. 



La salle de concert n’est autre que le terrain de sport couvert et l’accueil artiste/dortoirs  se trouve dans l’école en contrebas. La vue sur le fjord est magnifique et la clarté permanente estivale projette des couleurs rose orangé sur les flancs des montagnes. En bas, on aperçoit les baleines et autres animaux  à nageoires, de passage dans le fjord pour se restaurer. Pendant que la haut, ça déboite avec une affiche majoritairement islandaise mais pas que. Cette année, le slogan est toujours le même « no idiot allowed » pour protéger les festivaliers de toute forme de débordement et les t shirts seront portés rose ou vert fluo. L’affluence grandissante chaque jour nous pose la question du manque de place pour la prochaine édition.


 

 

EISTNAFLUG
SINISTRO


La journée du vendredi 5 juillet fut marquée par le passage de WORLD NARCOSIS, CULT OF LILITH, GRAVE SUPERIOR, ONI, ANDLAT, ZATOKREV, HATARI, SINISTRO, ANAAL NATHRAKH, NEUROSIS, INNVORTIS.

Le jeudi 6 juillet VOFA, LITH, HUBRIS, KRONIKA, ROSKUN, KAELAN MIKLA, Une MISERE, ZHRINE, NAGA, AUDN, BRAIN POLICE, BLOODBATH, MISPYRMING.

Le vendredi 7 juillet sera marqué comme à l’habitude par l’anniversaire de Addi Tryggvason le leader de SOLSTAFIR qui fêtera ses 40 ans en privé puis en public en se produisant sur dans un camion-scène en contrebas dans le resto du coin. Du coté festival, sacré journée avec ATOMSTODIN, DYNFARI, SKURK, THE MONOLITH DEATH CULT, 200 000 NAGLBITAR, KONTINUUM, VOICES, MUGISON, AKERCOCKE qui sort d’ailleurs un album a la rentrée, Max et Igor CAVALERA qui nous rejouerons l’intégrale de « Bloody Roots » pour les 20 ans de l’album, SKALMOLD, ATARI TEENAGE RIOT.

Le samedi 8 juillet apothéose avec ASYLLEX, FUTURE FIGMENT, MORDINGJARNIR, DR SPOCK, SAKTMODIGUR, DIMMA, HAM, THE DILLINGER ESCAPE PLAN, pour leur dernière tournée, SOLSTAFIR, JONAS SIG OG RITVELAR, FRAMTDARINNAR & DJ TOFRI qui termine de festival par un DJ set.

Si d’aventure vous souhaitez aller à l’Eistnaflug 2018 il vous en coutera un sacré budget mais qui en vaut la peine. Le site www.eistnaflug.is  vous aidera à vous organiser.


Merci à Johan Porcher d’avoir immortalisé l’évènement par ses clichés. 

Takk Fyrir Atli, Karl, Stefan, Birgir de Dimma, Ingibjörg Pordardottir & Gunnar

Report by Emmanuelle NEVEU pour AMONG THE LIVING, août 2017


Related posts

DRAGONFORCE + HUNTRESS + KISSIN DYNAMITE @ La Cigale Paris

Stephan Birlouez

DIRKSCHNEIDER – RAVEN @La Machine Du Moulin Rouge Paris

Stephan Birlouez

WALKING PAPERS – GUTTERCATS – Petit Bain Paris

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.