LEE FIELDS & THE EXPRESSIONS
l’Aeronef – Lille
Mardi 30 Avril 2019



Lee Fields est donc de retour déjà pour défendre la sortie de son nouvel album “It Rains Love” car il ne chaume pas et c’est tant mieux car c’est en même temps le dernier vrai chanteur de soul américain de l’école James Brown. Il reste encore le témoin de cette période grâce à sa voix très proche de cet de l’immense artiste et rend aussi hommage aux regrettés Sharon Jones et Charles Bradley.
 
Ce soir pas de 1ere partie à Lille, si ce n’est un Dj (donc ça compte pas) mais par contre la salle de l’aéronef est quasiment sold out ce qui confirme que dans la région lilloise il y a un public pour la soul music et ce n’est pas la 1ere fois que je le remarque.
 
Comme à son habitude, on a le droit a une intro instrumentale avant d’accueillir Lee Fields, qui fera son entrée sous les aclamations de la salle. On se laisse rapidement emporter et l’engouement du public dès les premières chansons ne viendra que confirmer notre ressenti. Certains dansent même au fond de la salle devant une prestation bien rodée et millimétrée de Lee Fields qui sera constamment au contact du public.
La veille il avait joué à l’église Saint Eustache à Paris qui était sold out et surtout dans un lieu insolite qui laisse rarement la musique contemporaine y pénétrer. La set list sera assez variée même, faisant la partie belle au dernier album dont il jouera  3 titres  dont le bonus track “Don’t Give Up“. Le show passe extrêmement vite, au bout d’une heure déjà Lee Fields laisse place à ses musiciens pour 15min d’instrumental avant de revenir pour le rappel d’un seul titre pour terminer son concert qui n’aura duré qu’à peine 1h30, le véritable point noir de la soirée on va dire.
 
On peut évidemment comprendre vu les dates consécutives et son age (68 ans), qu’il doit gérer de manière assez drastique ses efforts et sa récupération pour tenir chaque soir. On a quand même toujours cette impression d’assister à un héritage laissé par James Brown que Lee Fields perpétue encore en 2019 avec un talent immense et une classe qu’on ne peut que saluer. D’ailleurs Lee Fields est surnommé le Little James Brown pour sa ressemblance physique et vocale avec lui. Tout est dit.
 

Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019