Among The Living
Live Report

Paradise Lost – Hangman’s Chair Le Trabendo, Paris

PARADISE LOSTHANGMAN’S CHAIR

 Le Trabendo, Paris
Mardi 25 octobre 2022

Un concert Garmonbozia Inc.


À nouveaux présents dans l’intimiste salle du Trabendo pour leur tournée européenne, les Britanniques de Paradise Lost ont comblé leur public ce mardi 25 octobre.

Formé à Halifax dans le West Yorkshire, en 1988, Paradise Lost est un pilier dominant du metal, particulièrement avec la puissance de leur album « Draconian Times » (1995) les projetant dans la lumière. Ils ont ensuite traversé plusieurs frontières de genre musical avec habilité et grâce, évoluant l’aspect sombre de leurs compositions. Leur maîtrise du rock alternatif des classiques des années 90 et leur renommée donne lieu à être programmé sur la scène du célèbre festival Ozzfest à Londres en 2010.

Ce sont les Français Hangman’s Chair qui ouvrent cette soirée, le groupe originaire de l’Essonne nous embarque dans leur univers lourd et destructeur mêlant d’importantes mélodies brutales. Contrastant tout à fait avec ce climat, la voix claire de leur chanteur s’adapte à leurs différents morceaux.



Un set à guichets fermés.

Il est 21 h passé lorsque Paradise Lost prend place devant la foule survoltée, entamant le titre « Enchantment » afin de réveiller nos lointains souvenirs. Les cinq musiciens Gregor Mackintosh (guitare), Aaron Aedy (guitare rythmique), Stephen Edmondson (basse), Waltteri Väyrynen (batterie) et le charismatique Nick Holmes au chant réalisent les attentes de leurs spectateurs. Malgré les difficultés en raison de problèmes vocales, Nick affiche une remarquable endurance, mention particulière sur la prise de risques à propos des titres joués. 

Inconvénient notoire pour la performance scénique, si le groupe défend élégamment leur dernier album « Obsidian » (2020) pendant près d’une heure, le décor affiche quelques spots lumineux cachés dans une épaisse couche de fumée qui ne semble pas laisser place à la magie. D’autant qu’il s’avère que de larges amplificateurs imposés sur les côtés de la scène principale cachent une bonne partie des membres. Ceux ayant déjà vu la formation, savent à quoi s’attendre, mais pour un premier concert, mes attentes n’étaient pas au rendez-vous.

Après avoir joué 16 titres et un standing ovation, Paradise Lost accompli son set à guichets fermés.


Related posts

REYKJAVIK METALFEST – EDITION 1 – 16 AU 18 MAI 2019

Emmanuelle Neveu

Hannah Williams And The Affirmations @Le New Morning Paris

Loïc 'Lost' STEPHAN

JOHN MAYALL – GABRIEL GORDON @l’Olympia Paris

Olivier GESTIN

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.