Among The Living
Live Report

SAXON – FM – RAVEN @Le Bataclan – Paris

SAXON – FM – RAVEN
Le Bataclan – Paris
Lundi 15 Octobre 2018

SAXON – FM – RAVEN
La british touch au meilleur de sa forme!


C’est toujours avec un immense plaisir que je participe à un concert de SAXON, gage de qualité et de convivialité à l’anglaise. Ce soir SAXON ne dérogera pas à la règle : excellence et efficacité seront une fois de plus au rendez-vous.
Biff et sa bande seront accompagnés ce soir par deux groupes à la longévité tout aussi impressionnante, avec les anglais de RAVEN et FM (qui remplaceront Y&T ayant dû annuler leur venue à cause de soucis de santé du chanteur Dave Meniketti), faisant de cette soirée une leçon de savoir-faire à l’anglaise.

Il est à peine 18h45 quand les frangins Gallagher attaquent leur set sur un Destroy All Monsters tiré de leur dernier méfait Extermination pour une petite demi-heure de pure énergie plutôt efficace et souvent iconoclaste. 
RAVEN écume les salles et les bacs depuis près de 45 ans maintenant, et force est de constater qu’ils ne sont pas là pour faire de la figuration ou pour se poser ici en vieille gloire sur le retour.
Le power trio ne lâchera pas le public, assenant leurs classiques comme autant de coups de massues à l’image de ces Hell Patrol, All for One et l’incontournable hymne du groupe On And On en guise de finale. Ils nous gratifieront même d’un Top of the Mountain, nouveau titre issu de leur prochain opus.
RAVEN quittera la salle après une prestation musclée plutôt bien accueillie par un public studieux et attentif.
Le Bataclan se remplit bien, ce soir on jouera quasiment à guichets fermés, et c’est à FM d’investir la scène, remplaçant au pied levé Y&T… Déception pour pas mal de monde dans la salle.




FM est un choix bien incongru pour une affiche pareille, plombant un peu la soirée par un côté un peu trop daté et mou, faisant penser à du Survivor réchauffé.
Je ne sais pas trop quoi penser de leur prestation. Certes, c’était au cordeau, millimétré, les gus maitrisant leur sujet. Mais à côté de ça, le rythme des titres choisis a plombé l’ambiance. La salle n’a été que peut réactive à la performance des anglais, attendant poliment et patiemment que cela se termine.



C’est sur un It’s A Long Way To The Top d’AC/DC que Biff et sa clique débarquent sur scène devant un public qui ne cache pas son plaisir de voir enfin les choses sérieuses commencer. Le Bataclan est comble et la communion peut démarrer.
C’est avec un Thunderbolt électrique et puissant que SAXON met les choses dans l’ordre, assenant une vraie leçon de heavy métal à l’assemblée hystérique du Bataclan. Biff est en grande forme du haut de ses 67 ans, toujours impeccablement habillé avec sa redingote inimitable et son mètre 80 passé.
Une fois de plus les anglais nous livreront une setlist reprenant une grande partie de leurs classiques, après avoir joué quelques titres plus récents comme Nosferatu (The Vampires Waltz) (excellent au demeurant), le puissant Battering Ram et l’émouvant hommage à leur vieux pote Lemmy ; They Played Rock and Roll.
Les autres ne sont pas en reste question forme. Nibbs Carter (basse) donnera de la voix en duo avec Biff sur Predator (sur la version studio c’est Johan Hegg d’Amon Amarth qui tient ce rôle), la paire Paul Quinn/Doug Scarratt est toujours aussi efficace et Nigel Glockler impérial derrière les futs.
Les 80’s sont bien entendu de la fête et à l’honneur sur la setlist.
De Motorcycle Man au massif et fédérateur Strong Arm Of the Law, en passant par le magnifique Crusader, les anglais font mouche à chaque fois. Le son est aussi au niveau de la prestation, parfaitement réglé. Les courtes interventions de Biff touchent le public, s’essayant même à quelques mots de français, mais aussi à prendre la veste à patch d’un fan et de lui signer. 
SAXON enfoncera le clou avec un rappel de 4 titres comprenant les incontournables The Eagle Has Landed, Heavy Metal Thunder, Wheels of Steel et Denim and Leather pour un final intense devant un public conquis.
Une fois de plus les anglais auront impeccablement fait le boulot, livrant un Bataclan surchauffé mais heureux au public sur le visage duquel on peut évidemment lire la satisfaction d’avoir été présent.  Vivement l’année prochaine qu’on remette ça avec, en prime, l’anniversaire des 40 ans de leur premier opus éponyme.


 



Setlist SAXON

Thunderbolt

Sacrifice

Nosferatu (The Vampires Waltz)

Motorcycle Man

Predator

Strong Arm of the Law

Battering Ram

Power and the Glory

Solid Ball of Rock

The Secret of Flight

Never Surrender

They Played Rock and Roll

And the Bands Played On

20,000 Ft

747 (Strangers in the Night)

Crusader

Princess of the Night

Rappel :

The Eagle Has Landed

Heavy Metal Thunder

Wheels of Steel

Denim and Leather

Setlist FM :

Black Magic

I Belong to the Night

Bad Luck

That Girl

Life Is a Highway

Other Side of Midnight

Tough It Out

Killed by Love

Setlist Raven :

Destroy All Monsters

Hell Patrol

All for One

Hung, Drawn & Quartered

Top of the Mountain

On and On

Related posts

UFOMAMMUT + USNEA @La Boule Noire

Byclown

Gojira – Bercy Accorhotels Arena, Paris

Elody

PAPA ROACH + COLDRAIN live au Trianon Paris 07/03/2015

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.