Among The Living
Interview

Interview HEART ATTACK

Nous avons rencontré les gars de HEART ATTACK, nouvellement entré dans l’ecurie Atomic Fire pour leur prochain opus « Negative Sun » qui sortira le 10 juin 2022

Heart attack

Comment s’est passé l’enregistrement de votre nouvel album ainsi que les compositions des morceaux ? 

Pour être honnête nous avions composé vers fin 2019, avant le covid. On avait noté des idées par ci et par là, pas vraiment de morceaux complets et ensuite est arrivé le confinement donc avec Kevin (chant) nous nous sommes retrouvés chez moi dans le studio et nous avons composé car c’était le seul truc à faire ! On a passé nos journées à enregistrer, jeter re-enregistrer et modifier et le résultat final à pris ! À la fin du confinement, on est entrés au studio Artmusic à Vidauban en juin. C’est exactement le même studio sur lequel nous avons enregistré le précédent opus, avec la même personne. L’enregistrement a duré environ un mois, c’était un renouveau pour nous, surtout de revoir les copains, jouer de la musique… 

Ce nouvel opus semble assez sombre et agressif, quels ont été vos motivations pour montrer le bon et le mauvais cote de l’être humain ? 

Je pense que c’est surtout vis à vis du regard qu’on avait à ce moment précis sur la société, la période du confinement à influencé notre perception et le climat anxiogène qui s’est installé. Sur le plan professionnel, musical, personnel.. C’était le flou total. Notre frustration et notre agressivité est ressortie sur cet album, finalement.

 Le nom du groupe vient à l’origine d’une chanson de Queen, « Sheer Heart Attack » c’est un groupe que vous continuez d’écouter aujourd’hui ? 

Toujours ! Je suis un grand fan de Queen, il ne faut pas le dire mais j’ai lâché une larme devant le film « Bohemian Rhapsody » ! 

J’ai vu récemment que vous avez fait une reprise du morceau « Jesus He Knows Me » de Genesis, ce groupe est-il influent dans votre musique ou c’était uniquement sur le choix spécifique du morceau ?

Car musicalement vous êtes plutôt proches de groupes comme Gojira ou encore Lamb Of God, ce qui semble à l’opposé de la voix de Phil Collins. 

Nous ne sommes pas un groupe de thrash classique, nous écoutons énormément de choses à coté. Beaucoup de musiques de films, de la pop, même de la variété française comme Alain Bashung. Tant que la qualité est présente, peu importe le style, il y a quelque chose à piocher. Nous sommes de vrais passionnés, par exemple j’adore le hard FM !

Bon Jovi, Poison, Def Leppard, Whitesnake.. c’est totalement ma came ! Je suis né dans les années 80, mes parents étaient passionnées et ils écoutaient cette musique là donc c’est comme un héritage.

Il me semble que votre premier album est passé sur quelques ondes radios aux Etats-Unis, avez vous eu des retours ? Comment est le public américain fasse aux groupes français ? 

Effectivement, c’est vrai. Mais c’était des petites radios américaines, comme des web radios. Je ne sais même pas comment ces contacts se sont noués.  Mais ils se sont défaits très rapidement aussi… C’est très difficile pour toi de te donner une vraie différence, car nous n’avons pas encore conquis les Etats-Unis.


heart attack


Vous êtes signés sur le label Atomic Fire (MSG, Helloween, Opeth, Udo) comment cela s’est-il passé et quel ressenti avez-vous d’être avec des gros noms du genre ? 

Un dimanche matin, nous avons reçu un e-mail du fondateur de Nuclear Blast qui voulait signer notre groupe sur Atomic Fire à tout prix. Au début nous nous sommes même demandé si ce n’était pas une blague ou une erreur. Pour commencer, nous avons démarché des labels de notre plein gré, histoire de conquérir un public plus large.

On ne pensait pas être contacter aussi facilement, on a pris contact avec eux et l’équipe est géniale ! Ce sont des gens qui ont de l’expérience, du savoir-faire, un réseau.. Ce sont quasiment que des anciens de Nuclear Blast et ils ont une vraie connaissance de la scène metal. C’est très impressionnant, quand ils nous ont fait cette proposition, le label n’était meme pas encore signé.

Ils croient en nous et c’est un vrai pied à l’étrier comme on dit ! On se sent encouragés c’est hyper plaisant, ils misent sur nous et nous voulons leur rendre la pareille.


Ton top 3 des meilleurs albums ? 

Un top 3 c’est compliqué… A Trick of the Tail de Genesis, …And Justice for All de Metallica, une influence énorme pour moi ! Et le dernier, Prequelle de Ghost !


Vous avez plutôt l’air de vous amusez lors de la réalisation de clips, doit-on s’attendre à d’autres vidéos dans les prochains jours/mois ? 

Toi tu ne suis pas notre Facebook (rires) !

On aime bien faire des clips, ça nous plait de lier le visuel à la musique. Que ce ne soit pas juste un clip comme souvent, avec le groupe qui joue dans un hangar délabré.. Un peu glauque. On essaye quand même d’avoir des plus grosses ambitions sur ce plan, on a tourné dans des endroits vraiment géniaux.
 
Quel est votre ressenti sur la scène metal actuelle française, avec l’annulation de concerts, reports etc.. Je me doute que la musique est votre passion, est-il difficile aujourd’hui d’en vivre pleinement ? 

Je n’aimerais pas être un petit groupe de jeunes de 15-16 ans qui commence la musique, surtout dans le Sud car il n’y a pas d’endroit pour jouer. Sois tu joues dans une MJC de 500 personnes ou alors rien du tout. Il y a très peu de salles pour accueillir des groupes.. Il y a pas mal de talents, mais il n’existe pas de dynamique car faire bouger les gens pour des événements c’est compliqué. Meme dans une grande ville comme Marseille, tu n’as rien. Les gens ne se déplacent plus, on le voit avec l’annulation de petits festivals car les organisateurs ne peuvent pas se louper..  Donc c’est important de soutenir la scène française !

L’album sort dans moins d’un mois, pouvez vous me dire si vous avez des dates de prévu hormis le Sylak Festival ? J’imagine que vous avez hâte de jouer en live ! 

Le Sylak en aout, notre Release Party en septembre et ensuite ça se discute ! Pour l’instant nous n’avons rien de prévu ou signé ! On espère venir à Paris, mais sûrement en 2023 avec certains festivals !


 

Related posts

BLACK STONE CHERRY : Interview de Chris & Ben

Stephan Birlouez

Rencontre avec Antoine (batteur) et Baptiste (guitariste) de STOLEN MEMORIES

Stephan Birlouez

STENGAH : Rencontre avec Eliott Williame

kikevist

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X