Among The Living
Interview

Rencontre avec Alex et Thomas du groupe SYNAPSE

Nous avons rencontré Alex et Thomas, respectivement guitariste et chanteur du groupe SYNAPSE, qui nous parlent de « Singularities » dernier album du groupe.


SYNAPSE


Bonjour ! je vais te laisser te présenter et présenter le groupe

  • Je suis Alex, guitariste et compositeur de la grande majorité des morceaux du groupe Synapse. C’est du prog qui fait voyager entre rock, métal et jazz, depuis 2016.

Comment avez-vous traversé cette période COVID ?

  • Alors c’était super pour nous niveau écriture pour avoir le temps de se poser, de réfléchir nos idées et de travailler à distance. On a écrit la moitié de l’album pendant cette période.

Tu définis votre musique comme du prog avec un mélange de rock, métal et jazz. N’est-ce pas un peu réducteur au regard de ce que propose votre album ? Personnellement je trouve ça plus large encore.

  • Tu as tout à fait raison. Mais on n’a pas encore trouvé la bonne phrase, la bonne formule pour le décrire.

En fait le nom du groupe déjà, Synapse, définit bien votre musique, non ?

  • (rires) oui ! mais ça fait un peu flou quand même !

En parlant des genres, sur Brand New Sky, il y a des parties de piano. Qui les joue ? Je trouve qu’il y a de sonorités de jazz cubain, non ? (que j’ai beaucoup aimé !)

  • Alors pour ce morceau j’avais le rêve de puis longtemps de créer un morceau qui mélange prog et salsa et on a fait celui là. Le piano, c’était surtout la volonté de notre producteur Pierre Danel qui a voulu porter le délire encore plus loin.

Au sein du groupe, avez-vous à peu près les mêmes influences ou y en a-t-il qui apportent plus de prog ou de métal ou autre ?

  • On s’est tous connus dans une école de jazz d’où cette influence commune mais Thomas est plus métal, Sacha, le bassiste, est très rock classique, Carlos qui est très ouvert et moi qui suis hyper prog. On est aussi très pop !

Comment définirais-tu l’évolution entre Singularities et votre premier EP Impulse ?

  • Alors oui, il y a eu une évolution flagrante ! sur le premier EP on était parti sur une optique de power trio et on s’auto-limitait. Alors que là on s’est tout permis et cela nous a appris plein de choses quant à nos capacités et nos limites.

On essaie d’être un peu partout.

Comment s’est passée cette collaboration et votre rencontre avec Pierre Danel ?

  • Alors de base on pensait faire un album dans la même vague que notre EP. Et on a contacté Pierre Danel en pensant qu’il ne nous prendrait pas car il était trop pris. Mais ils ont aimé la musique et Pierre était même chaud pour produire l’album. Et c’est lui qui nous a dit qu’il fallait passer du côté moderne de la force ! Et en effet à la fin nous n’étions plus les mêmes. Et ça s’est fait naturellement, simplement.

Je trouve cet album très mélodieux. Était-ce une volonté de votre part initialement ?

  • Je suis très conscient de l’équilibre. On voulait que les mélodies soient efficaces et que chacun puisse se retrouver, soit dans la prog, soit dans le métal ou autre.

Alors Thomas, chanteur du groupe se joint à nous. Peux-tu te présenter s’il te plait ?

  • Donc je suis Thomas Valentin, chanteur du groupe depuis 2019. Je suis arrivé quand le groupe était déjà formé. On a fait la même école. Et à la base je viens surtout du punk et du death métal mais ils m’ont initié au prog et au reste ! J’ai découvert plein de trucs !

Je suis aussi guitariste dans un autre groupe, Rest In Furia, aux influences plus Gojira, Mastodon…

Comment développez-vous les thèmes abordés ?

  • Thomas : j’écrivais déjà avec mon autre groupe les textes, dans un univers un peu apocalyptique, d’anticipation. Et avec Synapse on s’entendait bien avec ce genre d’idées.

Il n’y a jamais eu de soucis entre nous à ce sujet.

  • Alex : oui tout à fait. Et en général on a l’instru avant, qui pose l’ambiance, le décor et on part sur des thèmes assez cohérents.

    SYNAPSE – Singularities


Nous sommes autoproduit de A à Z!

Quel message voulez-vous passer quant à votre vision du futur, de l’évolution de notre monde, tant sur le plan écologique que technologique ?

  • Alex : on cherche une remise en question. Savoir si c’est vraiment là que l’on veut aller. Savoir si vivre dans le déni pour certains permet de se protéger de la peur.

Comment s’est passée la réalisation des clips ?

  • Thomas : on a fait appel à des pros pour tout ce qui était de filmer etc, mais on avait déjà nos idées quant à la réalisation.

Y a-t-il d’autres clips de prévu en plus des 2 déjà réalisés ?

  • Alex : On aimerait cliper tous les morceaux de l’album mais c’est financièrement impossible donc déjà en faire un de plus serait top.

Dans un monde aujourd’hui où il faut occuper l’espace médiatique quotidiennement, êtes-vous attentifs à être présents sur les réseaux ?

  • Alex : Je crois que cela vient surtout d’un besoin de montrer ce que l’on fait et pourquoi on le fait
  • Thomas : Mais tu as raison, on a conscience qu’il faut produire un max de contenu. On compte mettre avant nos autres morceaux au fur et à mesure, pour donner envie de nous écouter. On essaie d’être un peu partout.

Quel est le modèle économique du groupe ? Y en a-t-il qui arrive à vivre de la musique sans avoir un autre travail à côté ?

  • Alex : Sacha, Thomas et moi on donne des cours de musique. Donc oui on vit de la musique en quelque sorte.
  • Thomas : Et Carlos lui a un travail à temps plein, c’est un cadre dynamique de la Défense ! (rires)

Question tournée ? Y a-t-il des dates de prévues ?

  • Alex : oui il y a une dizaine de dates prévues en 2022. Pas forcément sur Paris mais aussi Genève, La Rochelle entre autres. Grâce à notre situation spécifique de « petit groupe français en France » nous ne sommes pas impactés par les problèmes liés au COVID pour le moment.

Quels sont les retours pour le moment sur votre album ?

  • Alex : Jusque-là on a eu que du positif. Et davantage de ventes que pour l’EP.
  • Thomas : c’est même mieux que ce que l’on espérait, surement lié au fait que l’on soit écoutés dans d’autres pays. On ne s’attendait pas à ça.

Synapse c’est une découverte épique enrichissante !

En termes de promotion, vous avez justement une prospection à l’international ?

  • Alex : et bien on n’en avait pas l’idée vraiment jusqu’à ce qu’un journaliste allemand nous dise de venir chez eux ! Et du coup peut-être aussi l’Angleterre et la Belgique. A notre niveau, ce sont soit les médias étrangers qui viennent vers nous via les plateformes de musique, soit c’est nous qui les contactons, par exemple en envoyant nos clips.

Quelle est votre place dans le milieu métal français ?

  • Thomas : Je trouve qu’il y a un paradoxe car d’un côté tout le monde peut produire sa musique donc il y a beaucoup de concurrence mais d’un autre côté cela signifie aussi qu’il y a beaucoup de musiciens donc des publics à niches.
  • Alex : on est autoproduit de A à Z donc c’est un peu plus compliqué mais on s’en sort bien jusque-là malgré tout.

Tu parlais de « niches » justement, cela est-il un avantage étant donné que votre musique touche à différents genres ? En termes d’auditeurs par exemple sachant que le public métalleux est principalement un public de niches ?

  • Alex : parfois j’ai un peu peur de perdre du public en disant que l’on est prog car soit certains ne connaissent pas soit d’autres se disent « bof » … donc c’est en jouant que l’on peut gagner du public, s’il nous donne une chance car justement ils verront qu’on n’a pas de « niche ».

En tout cas je serais curieux de vous voir sur scène !

  • Eh bien on joue le 10 décembre à Palaiseau ! Et le 11 janvier à Paris au Supersonic.

Je vous laisse le mot de la fin !

  • Alex : que les gens nous laissent une chance en écoutant nos morceaux, pour les inviter à voyager avec nous. c
  • Thomas : je pense que toute personne qui aime le rock au sens large peut écouter notre album et, j’espère, y trouver son compte.

Related posts

Interview : Shawter de DAGOBA

Emmanuelle Neveu

Interview du groupe STRATOVARIUS

Byclown

Interview Andreas & Nicolas MOTOCULTOR 2014

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X