Among The Living
Live Report

HELLFEST Open Air 2014 Day 2


DUST & DEADLY SUN!
 
21 Juin 2014 Day2
 
Une nouvelle journée exceptionnelle se lève sur Clisson et sa région, sous un soleil déjà bien présent. Il est 10h30 et le site commence à se remplir doucement de métaleux payant certains excès de la veille ajoutés aux caresses cuisantes du soleil. La gorge à peine rincée par un kawa, je me dirige vers la Mainstage2 ou les frenchies de Darkness Dynamitese produisent en ouverture de ce D2 !
 
10h30 DARKNESS DYNAMITE

La prestation est bonne et capable de réveiller un mort, voire même un métaleux sous perf de muscadet. 

 
Il n’y a pas grand monde encore devant la scène, mais peu importe pour le parisien, le plaisir d’être là se transmet à travers leur set. Les coreux présents dans la foule s’en donnent à cœur joie et c’est le principal. Punchy et mélodique, la prestation est à la hauteur du groupe et  la mayo prend bien. Le réveil du HELLFEST est bien entamé.
 
 
 
 
11h05 KILLERS

 Séquence nostalgie avec les vétérans de KILLERS qui trainent leurs guêtres sur la scène métal hexagonale depuis 1985.

 

 

Vieille garde d’un Heavy Métal français, ils ont assuré un set carré et pro devant un parterre de fans venu en nombre pour soutenir le groupe. Refrain repris en cœur, morceaux percutants, les basquais nous ont donné une bonne leçon de métal couillu ce matin. Bravo !
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11h40 HERDER

 Direction la Valley ou se produit HERDER qui me donnera ma véritable première claque de la journée.

 

Les bataves envoient du lourd. Leur sludge bourrin et bien gras viendra facilement à bout des plaques de poussière accrochées à mes poumons. Distillant à la fois un Stoner bien noisy et des parties à la limite du doom, leur prestation est au top et le public ne s’y est pas trompé au vu de sa réaction. Une très bonne surprise délivrée par un non moins très bon groupe.
 
 
 
12h15 LEZ ZEPPELIN

Petite curiosité bien agréable pour tous les fans de LED ZEPPELIN, avec ce groupe de cover fort agréable à écouter mais aussi à regarder. 

 
Les quatre New-Yorkaises qui le forment , bien girondes, maitrisent leur sujet. La setlist est savoureuse et bien trop courte de l’avis de tous.
 
 
 
 
D’Immigrant Song à Black Dog, en passant par l’inévitable mais savoureux Dazed and Confused la prestation tient ses promesses et fait bouger la fosse de la Mainstage1 d’un seul bloc.

Non convenu le choix des titres comme The Ocean par exemple surprend et rallie à leur cause le plus dur des puristes.

Un grand moment de nostalgie emprunte de fraicheur. La classe !

 

 
 

 

12h50 MOS GENERATOR

Je file à la Valley pour assister au set d’un groupe que j’ai beaucoup aimé avec leur dernier opus et dont j’étais très curieux de voir ce qu’ils donnaient sur scène.

 
Leur heavy rock bien rugueux et seventies, résolument vintage prend tout son sens sur scène. Un son bien lourd et gras, des riffs à la Iommiqui vous retournent les tripes, et une base rythmique monstrueuse d’efficacité. Voici en gros la teneur du live que les ricains nous ont servis sous la Valley. Le public a adhéré dès les premiers accords pour ne plus lâcher le rythme jusqu’à la fin du set ! Grosse prestation, grosse impression, un des faits marquants de cette deuxième journée d’enfer sur terre.
 
 
 
 

13h35 SKIDROW

 

La Mainstage 1 fait à nouveau marcher la machine à remonter le temps et je rajeunis de 25 ans en l’espace d’une petite heure. Comme cure de jouvence rien de tel que de se faire un set de SKIDROW en sirotant une bière au soleil. Les gus n’ont rien perdu de leur verve, la patate des compos faisant le reste.

Même si les puristes regretteront toujours le départ de Sébastian Bach,  force est de constater que Johnny Sollinger a parfaitement sa place au sein du groupe, ainsi que le charisme qui va bien. Question setlist ils nous ont gâtés.  Les titres phares du groupe sont joués, de Big Guns à Youth Gone Wild en passant par Piece of Me, avec un impact direct sur un public acquit !

 

14h20 BUCKCHERRY

Les californiens nous livrent un set bien carré et qui rock  sa mère. Mais au-delà de ça je reste malgré tout sur ma faim.  

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Découvrant les lascars sur scène aujourd’hui, ils me font plus penser à une pâle copie de Guns mixée avec Motley. Sur la forme c’est carrément bon, sur le fond… un peu moins. Passées ces considérations de gout, il est indéniable que les gus savent driver un set de cette ampleur. L’attitude et le son ont botté le cul de l’énorme tapis de fans tassés devant la M2, avec un Josh Todd en frontman charismatique.
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15h10 MISCONDUCT

Allez go vers la Warzone histoire de me décrasser les esgourdes avec le punk à tendance « mélodique » des suédois de MISCONDUCT.

 

 
 
Je ne suis pas déçu du voyage, ouvrant sur du lourd en compagnie de Sebastian Spak (COMMIT A CRIME) au chant, les lascars donnent dans le violent. Vraiment une superbe prestation qui m’a laissé sur le cul.
 
 
 
 
 
 

WALKING PAPPERS
 

Je file sur la Mainstage 01 pour assister à un bout de la prestation des WALKING PAPPERS, le groupe de DUFF MCKAGAN (que je n’ai pas besoin de  présenter…), avec son frontman charismatique Jeff Angell qui prendra un bain de foule des plus remarqué (et remarquable). J’ai un immense respect pour ce groupe qui délivre à chacun de ses passages, un rock savoureux et groovy capable de transporter n’importe quel public. Ca a encore été le cas aujourd’hui ! La classe !
 
16h00 WITCH MOUNTAIN

Petit détour vers la Valley où se produisent les ricains de WITCH MOUNTAIN avec leur Doom mystique à la limite psyché.  

 
 
 
Malgré une énergie évidente portée par Uta Plotkin au chant, je n’ai pas vraiment accroché au style du groupe. Lancinant et un peu redondant, j’ai assez rapidement lâché l’affaire. Il n’en est pas de même pour le public venu combler la tente, et ovationner le groupe.
 
 
 
16h50 EXTREME 
Grosse attente pour ce groupe qui a retourné une génération entière de fans avec le célèbre titre More Than Words tiré du cultissime album Pornograffitti. La prestation est à la hauteur de l’attente !
 
 

Gary Cherone est en très grande forme, avec un chant toujours juste bien qu’ayant un chouia baissé (53 balais tout de même !), et un Nuno Bettencourt toujours aussi brillant et véloce. Le son est énorme, la qualité du set irréprochable et le plaisir pour le groupe d’être là aujourd’hui est clair. La setlist est remarquable avec une majorité des titres issus de Pornograffitti. Le public est transporté.

 

 
 
17h50 DAGOBA
 
Enorme Set des français de DAGOBA qui ont une place plus que méritée sur une Mainstage à la mesure de leur talent.

Le public est venu en masse pour assister à la décharge d’énergie que les marseillais vont envoyer.  Ils provoqueront un des plus gros Wall Of Death que le HELLFEST ait connu, à l’image de la prestation du groupe : ENORME ! Pour ceux qui étaient là l’année dernière, souvenez-vous de la prestation de MASS HYSTERIA, et vous aurez une idée de ce que cela donne. Bravo les gars !

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

19h45 CLUTCH

Autre rendez-vous  immanquable que celui qu’à CLUTCH avec son public à la VALLEY après l’annulation de leur venue l’année dernière!
 
 
 

La Valley pleine à craquer et la chaleur étouffante ajoutée à la poussière en suspension dans l’air donnent  un air post apocalyptique à l’attente. Le public en aura pour sa peine. La grosse claque annoncée à chacune des prestations du groupe est assenée dès les premiers accords.  

 

 

Neil Fallon assure carrément en frontman guitariste/chanteur, n’usurpant pas la réputation concernant  la qualité des lives de CLUTCH. Durant une heure les ricains vont déverser leur Stoner couillu sur une foule au taquet ! Une des plus remarquables prestations de cette deuxième journée.

20h45 SOULFLY
 
Prestation en demi-teinte pour les Brésiliens de SOULFLY, avec un Max CAVALERA un peu à la peine question chant. J’ai trouvé le set un peu poussif et manquant franchement de patate, contrairement à leurs concitoyens de SEPULTURA qui nous ont servis une toute autre prestation la veille.  Rendez-vous manqué avec un public qui a visiblement un peu de mal à s’impliquer complètement. Dommage !
 
21h45 DEEP PURPLE
 
J’avoue que j’ai une tendresse pour ce groupe qui ne cesse de tourner et dont le dernier album en date m’a bien accroché. Ok la band de Gillan est plutôt statique sur scène, mise à part Steve MORSE toujours prêt à poser pour la photo (et avec le sourire en prime), mais il faut reconnaitre que la magie opère toujours. Les classiques seront interprétés ce soir, de Perfect Strangers à Black Night en passant par l’immanquable Smoke On The Water. Même si la voix de Ian Gillan n’est plus à son top niveau, le boulot est fait, et bien fait. Bravo !
 
22h55 AGAINST ME !

 

Je me rabats sur la Warzone (les Mainstages n’étant plus vraiment accessibles vu le monde qui s’y agglutine…), ou les ricains d’AGAINST ME! se produisent !
 

Laura Jane Grace (autrefois connue sous le nom de Tom Gabel ; eh oui ça arrive) mène de front et avec brio ce groupe de Punk-Rock assez ciblé teenager, fort d’un dernier opus (Transgender Dysphoria Blues) qu’ils viennent défendre ce soir. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Perso j’aime bien ce qu’ils font. Leur dernier album m’a beaucoup plu et je dois dire que le rendu live est vraiment bon. Très bien accueilli par le public, le groupe assure un set puissant.

 

 
00h00 PHIL ANSELMO & THE ILLEGALS
 
Pour finir en beauté sur cette journée (oui je zap Aerosmith car trop de monde sur le devant de la scène, mais de loin il  me semble que le set est exceptionnel) je me rends à la VALLEY pour me farcir les frasques d’un habitué du lieu et du genre : Phil ANSELMO et ses ILLEGALS !
 
 
 

Toujours constant question don de soi et énergie, Phil et ses acolytes ne font pas dans la demi-mesure. Ne restant pas en place une seconde tel un hyper actif possédé,  le frontman charismatique nous envoie une fois de plus un set monstrueux ! La VALLEY ressemble à un vrai champ de bataille, la sécu a du taf pour accueillir à bras ouverts tous les Crowd Surfer qui déboulent derrière les crashbar !

 

 
J’arrête les frais pour aujourd’hui, la chaleur et la poussière ont eu raison de mon endurance. Au loin AVENGED SEVENFOLD font le show sur la Mainstage et je me glisse dans le flux des festivaliers qui quittent le site. That’s All Folks !
 
 

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HERDER - HELLFEST Open Air 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

HELLFEST OPEN AIR 2014 6/21/2014

 
 
 

Related posts

GIRLS IN HAWAII + SOLDOUT – Paris Le Trianon

Stephan Birlouez

CHINA MOSES – GABE @New Morning Paris

Olivier GESTIN

Northlane + Volumes + The acacia Strain +Hellions

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.