Among The Living
Live Report

JEFF ANGELL’s STATICLAND @ Le Klub – Paris

Jeff angell

JEFF ANGELL’s STATICLAND

Le Klub – Paris

29/05/2016

 

 

 

 

 

 

 


S’il y a bien un artiste dont je ne raterais un concert pour rien au monde, c’est bien Jeff Angell. Et ce soir ne fera pas exception à la règle. 
C’est au Klub qu’aura lieu ce concert intimiste et chaleureux avec le chanteur des WALKING PAPPERS, qui vient nous présenter son dernier projet JEFF ANGELL’s STATICLAND, accompagné de Benjamin Anderson au clavier (assurant les lignes de basses également au clavier) et de Joshua Fant aux futs.
C’est  en petit comité que se jouera cette performance qui marquera durablement les rares chanceux présents.
C’est donc sous la voute du Klub que Jeff Angell  et ses deux comparses entament leur prestation sur Phantom limb histoire de bien poser le décor. Jeff est accroché à sa guitare, distillant un son bien sale à coup d’accords incisifs, posant sa voix tel un pansement sur nos blessures. Le charme opère immédiatement, la salle est acquise. 
The Edge enfonce le clou, avec son tempo entêtant qui ne vous lâche pas avant de vous avoir secoué la pulpe. J’adore les percus de Joshua Fan sur ce titre en particulier, alliées au riff doucereux de Jeff cela forme une alchimie redoutable.
Jeff sors de sa réserve, et après quelques ennuis techniques dus à un pédalier capricieux, il prend complètement en main son set. Chapeau vissé sur le crane, il se place là en crooner ténébreux au sourire en coin.
Jeff mettra aussi le public à contribution pour reprendre en chœur le refrain de Tomorrow’s Chore.
Benjamin Anderson pose ses magnifiques lignes de clavier, avec ce son si particulier que l’on retrouvait chez les WALKING PAPERS. Notamment sur le prodigieux Nola ou il donne toute l’étendue de son talent d’organiste. Le trio assure un set tout en nuances, oscillant entre un blues éthéré aux accents psychotiques et un rock couillu.
La voix d’Angell fait le reste, charmant l’assemblée de façon hypnotique, à l’image du contour qui dodeline sur la scène.



Les titres s’enchainent, le dernier opus de STATICLAND est joué dans sa presqu’intégralité, à l’exception de The Worl Is Gonna Win, dommage je l’aimais bien celui-ci. En fait, pour tout avouer, je les aime tous. Avec I’ll Find You, il signe une prestation magnifique, avec quelques coups d’œil en dédicace à une belle blonde cachée derrière un pilier du Klub, sa voix transportant l’ensemble des auditeurs.
Après un changement de guitare, et une petite balade au milieu des spectateurs, la fin de la soirée se rapproche. Never Look Back vient secouer l’assistance. Jeff distribue des médiators à l’assistance, jouant avec son pied de micro : il est à fond dans le set.
Ils joueront aussi The Past Where It Belongs que l’on trouve sur le double vinyle avant de finir sur le magnifique Let The Healing Begin qui clôt également l’album.
C’est le cœur léger et l’esprit encore dans la ouate que l’on se dirige vers la sortie non sans avoir salué et échangé quelques mot s avec Jeff qui se prête gracieusement aux diverses séances de dédicaces et photos.  
Le concert a tenu toutes les promesses que l’album avait avancé. Ce fut une de ces soirées qui  finira gravée dans le marbre. Comme celles que l’on n’oublie pas, de celles qui apaisent ne serait-ce que par leur souvenir.
Jeff Angell  est un magicien des mots, des ambiances. Il agit comme un baume. Merci et bravo !

 


 

Phantom Limb

The Edge

Tomorrow’s Chore

Freak

Everything Is Wrong

High Score

I’ll Find You

Band-Aid On A Bullet Hole

Nola

If You Only Knew

Never Look Back

The Past Where It Belongs

Let The Healing Begin

 

Related posts

Live Report DEWOLFF + I Me Mine @La Maroquinerie Paris

Aure Briand Lyard

THE NEW ROSES + SWEET NEEDLES @Backstage Paris

Krist N'Rock

PENDRAGON + John Young @ Le Divan du Monde

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.