Among The Living
Interview

Entretien avec Christian VANDER du groupe MAGMA

Fondateur et figure emblématique du groupe de rock progressif français Magma depuis 1969, Christian Vander nous a délivré avec passion et enthousiasme son parcours de vie lors d’une rencontre captivante, entre Ringo Starr, identité musicale et admiration pour John Coltrane…

Le 8 octobre dernier, Magma a eu l’opportunité de faire un concert dans la mythique salle des Folies Bergère à Paris. Quel fut votre ressenti après cette date ? 

À l’intérieur c’est difficile de juger car nous sommes tellement concentrés dans la musique que cela doit être compliqué pour les gens de connaitre notre réel ressenti. C’est éprouvant, dans le bon sens puisque la concentration est terrible surtout dans des salles comme celle ci. Même si nous jouons seulement pour 20 personnes, c’est tout aussi important. Cela demande de bien se connaitre soi-même avec les musiciens, d’être attentif et à ’écoute et de ne pas avoir droit à l’erreur.

Votre dernier album « Kãrtëhl » semble plus lumineux et accessible en parallèle de vos précédents albums aux reflets sombres. 

C’est principalement Stella qui a pensé à faire un disque de groupe, chacun à amener sa chose en arrangeant les compositions des uns et des autres.

Lumineux, surement que l’ensemble résonne de cette façon mais ce n’était pas ma volonté principale de faire un disque facile d’écoute. Je n’essaye pas de faire dans la facilité.

Votre influence majeure est le saxophoniste afro-américain John Coltrane, quel album considérez-vous comme le « Graal » de votre discothèque ? 

Pour quelqu’un qui souhaiterait le découvrir, comme il le dirait lui même ce serait un chemin à faire pas à pas. Je connais très bien sa discographie, son dernier album « Expression » (1967) porte absolument bien son nom. C’est magnifique, j’en ai même pleuré ! Je l’ai senti dans son avant-dernier album, lors de la première note du soprano, toute l’émotion qui émanait du disques et je me suis dit :  Il va mourir. C’était un sentiment impensable une chose pareille, une personne de 40 ans au meilleur de sa forme.. Son disque est devenu populaire en France quelques temps après son décès.

Moi, ce sont les Beatles…

J’ai une histoire à te raconter là dessus, il y a quelques années je jouais en trio de jazz et Ringo Starr est venu à plusieurs reprises lors de nos concerts.

C’est un fan de jazz mais je ne m’attendais pas à le voir débarquer car c’était tellement surprenant. À chaque fois, il venait assez régulièrement.

La batterie c’est très compliqué, lorsque je compose il y a énormément de rythme et la batterie donne cette rythmique. La musique est mouvante, et Ringo le sait, il joue des morceaux carrés mais avec une approche abordant le « swing » ce qui laisse place à un grand batteur de l’histoire.

Le leader du groupe alternatif Porcupine Tree, Steven Wilson, est un adorateur de Magma. Comment mesurez-vous l’influence de votre musique sur les « groupes actuels » ? 

C’est assez dingue. Je sais aussi que le bassiste de Metallica est un fan !

Je suis surpris car d’après ce que je peux entendre de leurs compositions je ne vois pas l’influence directe. Mais c’est intéressant de savoir ce qu’ils écoutent à coté et de leur donner quelques pistes également afin de creuser d’autres horizons.

Auparavant, le rock progressif était considéré comme « une tare » auprès du grand public. Maintenant il existe nombreux blogs, groupes sur les réseaux sociaux dont les membres déterrent d’anciennes maquettes, démos etc… Comment voyez-vous cette évolution ?

Honnêtement je ne sais pas vraiment la définition du terme rock progressif. Cela veut tout et en même temps ne rien dire.

Quand Magma a commencé il existait déjà de multiples appellations. J’ai nommé ça « Zeuhl » (langue imaginaire) comme genre musical car c’est aussi riche en vibrations. Toutes les musiques particulières et fortes sont vibratoires. Nous n’arrivons pas à expliquer les vibrations crées par la musique directement, celle-ci est inerte.

Quel est votre rapport avec vos fidèles fans ? 

Les fans de Magma ce sont des gens qui cherchent quelque chose de différent, qui désirent découvrir de nouvelles choses, surtout pas ce que nous leur servons au quotidien. Ils conçoivent surement que la soupe qu’on leur sert est perpétuelle et non comestible.

Tu sais, j’ai gardé tous mes vinyles à la maison cependant je fais attention car j’écoute plus régulièrement des CD, c’est moins fragile.

Le vinyle d’époque était enregistré sur bande analogique. Le numérique lui n’est pas assez rapide pour entendre et avoir en mémoire les impressions et la sensibilité de la musique. C’est un son plat et linéaire. Nous avons le discernement d’une reconstitution et non pas du produit vierge en lui même, en nous questionnant sur l’élément qui manque, et toutes ces choses qu’il est impossible d’expliquer dans la musique. La musique est un incontestable voyage.

Related posts

Interview FRACTAL UNIVERSE

Stephan Birlouez

Retour vers le passé !Interview avec Blackmail

Elody

Interview avec DER WEG EINER FREHEIT

Emmanuelle Neveu

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.