Among The Living
Live Report

KISS + THE LAST INTERNATIONALE Accorhotels Arena

KISS + THE LAST INTERNATIONALE
Accorhotels Arena, Paris (75)
Mardi 7 juin 2022


KISS - THE LAST INTERNATIONALE


Que nous soyons plus ou moins avancé dans l’age, il est totalement impossible pour vous de n’avoir jamais entendu le nom de ce fameux groupe qui a tant marqué dans l’histoire du rock.

L’objectivité dont j’essaye de faire preuve doit admettre ne pas avoir tout de suite accrochée aux morceaux les plus discos de leur répertoire musical.

Mon album favori étant « Creatures Of The Night » sorti en 1982. L’album est déjà leur dixième à cette période ! Il marque le retour en force du groupe avec un coté plus hard-rock, plus heavy et marqué par la présence d’Eric Carr à la batterie et au jeu de guitare de Vinnie Vincent (son premier disque avec Kiss).

La suite logique de ma pyramide s’accorde entièrement avec « Hot In The Shade » (1989), « Music from « The Elder » (1981) et enfin « Crazy Nights » (1987).

Entrer dans une seconde dimension.

Connus principalement pour le coté « strass et paillettes » du à une panoplie invraisemblable de costumes, décors scéniques faramineux ou particulièrement leur maquillage clownesque qui est la véritable marque de fabrique du quatuor, j’admets ne pas avoir tout de suite fait mon devoir de m’intéresser aux albums précédents qui sont défendus par les fans de la première heure. Terrible erreur !

Le début du concert pour moi commence avant même l’ouverture des portes, puisque je m’autorise une pinte (voir deux, ou trois..) au Johnny’s Bar de Bercy, situé en haut des marches de l’arène. Le camion de merchandising officiel attend patiemment les admirateurs qui peuvent s’offrir le luxe d’un ou plusieurs t-shirts de la tournée européenne. Le rituel de fouille corporel s’entame afin de passer au fameux scan de billet pour pouvoir entrer dans une seconde dimension.


KISS - THE LAST INTERNATIONALEUn Rock engagé et engageant!

The Last Internationale entame les hostilités avec un rock alternatif aux influences garage qui ne laisse pas indifférent. Le duo new-yorkais est emmené par l’énergie débordante et la justesse de la chanteuse Delila Paz. Quant à lui, Edgey Pires nous livre avec une vraie précision des tumultueux solos de guitares.
Généralement je fais plutôt abstraction des premières parties pour entamer une pause-pipi ( et oui messieurs !). Mais j’ai appris avec les années d’expériences qu’il fallait revoir son jugement avant de tirer des conclusions hâtives sur les groupes d’ouvertures. Soudainement, la réalisation d’avoir déjà vu la figure d’un des musiciens se percute dans mon esprit.. Mais oui c’est Steve Desgarceaux aux claviers de Shaka Ponk ! Accompagné de Ion Meunier à la batterie.



50 ans de carrière à leur actif et une authentique tournée d’adieu!

C’est après le légendaire « Rock n Roll » de Led Zeppelin que le rideau s’abaisse après de longues minutes d’attente, l’impatience et l’excitation s’emparent de mon corps avec la célèbre introduction « You want the best. You got the best. The hottest band in the World.. Kiss ! » nous délivrant les quatre musiciens sur une scène digne du film « Detroit Rock City » (1999), c’est encore mieux que dans mes rêves les plus fous !
C’est une véritable impression de vivre quelque chose d’extraordinaire mais aucune lucidité ne vient à ce moment pour pouvoir mettre un mot dessus. Les paroles de chaque titre viennent naturellement du plus profond de mes entrailles. Pour cette tournée d’adieu, nous avons l’honneur d’accueillir Paul Stanley, Gene Simmons, Eric Singer et Tommy Thayer sur plateformes à talons.

Une setlist parfaite.

Pour KISS, le paquet est de mise car les morceaux s’enchaînent sur fond de feux d’artifices, lancé de flammes et autres animations sur l’immense scène. 70 ans passé, Paul Stanley met le pied à l’étrier d’une tyrolienne surplombant l’immense fosse pour entamer le tube « Love Gun ». L’émotion dans la salle est palpable, le public chante en choeur avec grande admiration. Nous avons également le droit au titre « Beth » interprété par Eric Singer en solo. Le concert s’enchaine divinement avec des rythmiques qui font trembler chaque spectateur. La setlist est étudiée jusqu’au moindre détail pour conquérir chaque génération.

50 ans de carrière à leur actif et une authentique tournée d’adieu pour finir en beauté sous un tonnerre d’applaudissements !

Remerciements et mention spéciale à Olivier Garnier (Replica Promotion) et Stephan Birlouez de m’avoir offert l’opportunité d’assister à l’événement.

Celui ci restera gravé même dans 50 ans !



KISS SETLIST

Related posts

AMON AMARTH + TESTAMENT + GRAND MAGUS @Casino de Paris

Stephan Birlouez

HELLOWEEN : Pumpkins United @ Le Zenith Paris

Stephan Birlouez

Klone « Unplugged » + Brieg Guerveno @l’Antenne – Paris

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.