SAMAELHANGMAN’S CHAIR

Petit Bain Paris
Vendredi 17 Mai 2019

 


On se retrouve avec Stephan, devant petit Bain, à faire la queue tranquilllou, se racontant les derniers concerts vus, les prévisions de vacances, la vie quoi… je lui fais part de ma curiosité quant à voir HANGMAN’S CHAIR sur scène car je n’accroche absolument pas en album (alors que lui aime beaucoup le groupe), mais je ne sais plus pourquoi, ça fait tellement longtemps que j’ai écouté…on entre, on se jette une tartine de houblon et….

…Les lumières s’éteignent, l’intro « banlieue triste » démarre et nous plonge tout de suite dans une atmosphère bien sombre, bien lourde. Je me dis : cool, en fait c’est bien bon, je suis bien placé, le son est vraiment envoutant. Presque trois minutes et « Naive » commence avec un son énorme, puis le chant arrive, et c’est là que je me rappelle pourquoi je n’accrochais pas avec HANGMAN’S CHAIR… c’est vraiment dommage, je trouve que musicalement ça envoie vraiment bien, mais, pour moi, le chant façon « RUSH » ne colle pas. Du coup, l’osmose à laquelle je me suis attendu pendant les quelques premières minutes, s’est envolée et celle disparition aura raison de moi, je n’irai pas au bout de la prestation…


HANGMAN’S CHAIR setlist

Banlieue Triste

Naive

Sleep Juice
04 09 16

Dripping Low

Cut Up Kids

Full Ashtray




De retour dans la salle, je cherche Stephan, qui lui était plutôt occupé à faire les photos, et qui partage mon avis sur la prestation qui vient de se terminer, stratégie oblige, on se positionne à droite, pour SAMAEL, et finalement j’y resterai.

                20:30, C’est parti ! avec deux titres d’« Hegemony » puis, bim ! un titre de « Passage », et pendant une heure et demi, les tubes vont s’enchainer sur 19 titres. Alors oui, « Slavocracy » est juste une tuerie, « Luxferre » une merveille, « The Ones Who Came Before » on flirte avec la perfection, huit titres, petit interlud et reprise avec « Solar Soul » refrain reprit par tous, « Son Of Earth » version « Exodus » du bonheur…. Bref, l’ambiance et le son sont là, le nouveau guitariste, même s’il a la tête du mec qui pourrait être ton voisin, il assure le taf à la perfection, le bassiste est à donf aussi, et que dire des frangins ? SAMAEL au top, Vorph et Xytras sont des tueurs, affutés comme des lames, les suisses assurent à tous points de vue. Vorph communique en annonçant les titres et signifiant que « Ave ! » est l’essence même de l’esprit de SAMAEL, avant que « Black Supremacy » vienne clore le débat…

Les fans de la première période, dont moi-même, devront attendre les rappels pour avoir deux morceaux de « Ceremony Of The Opposites », d’ailleurs, ces deux titres auront un effet sans équivoque auprès de Stef Buriez qui les vivra intensément, tout comme moi et par contre, il n’y aura rien de « Blood Ritual » ou « Worship Him », le côté pur black metal étant sans doute complètement écarté maintenant, c’est dommage, mais ça n’enlève rien à la prestation. Ils finiront par « My Saviour », finissant d’achever un public (de fans) déjà largement convaincu par la qualité de ce groupe.

Au final, une bien bonne soirée, pas eu le temps de revoir le Boss car il a dû partir avant la fin, mais moi je suis heureux d’avoir vu SAMAEL dans ces conditions, car les dernières fois que je les ai vus remontent à 1993 et 1994, quand Xytras était derrière une batterie acoustique….


SAMAEL setlist

Intro

Hegemony

Samael

Rain

Slavocracy

Luxferre

Angel of Wrath

Rite of Renewal

The Ones Who Came Before

Interlude

Solar Soul

Son of Earth

In the Deep

Infra Galaxia

Reign of Light

Year Zero

Ave!

Black Supremacy

Encore:

Ceremony of Opposites

Baphomet’s Throne

My Saviour


 

 

 

Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019